| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

La platine de Julie sur laquelle est posé le vinyle qui tourne, et la pochette de Bill Haley and The Comets

Rock ! Rock ! Rock !

33 Tours de plaisir… avec Bill Haley and The Comets et Rock ! Rock ! Rock !  « One, Two, Three o’clock, Four o’clock, Rock. » Tout le monde connaît ces mots qui débutent Rock around the clock, un titre mythique du rock’n’roll. Quand je dis rock’n’roll, je parle ici de celui qui « rock » et qui « roll ». 

- Par Julie Vandard

Bill Haley, c’est un des rois du rock’n’roll. Il y a eu Elvis et bien d’autres, mais Bill Haley est arrivé avant. En 1954, il enregistre Rock Around The Clock. La chanson se classera 23e du Top 40, et 17e au Royaume-Uni. Bill Haley vendra ensuite un million d’exemplaires de sa reprise de Shake, Rattle and Roll.

Rock Around The Clock deviendra un tube l’année suivante, lorsque le titre sera choisi pour la bande son du film BlackBoard Jungle (Graine de Violence), avec Glen Ford. 

Ce que j’aime chez Bill Haley, c’est d’abord la musique. Dans tous ces morceaux, la même recette : un tempo enlevé, une ligne de basse très typique du rock, des guitares non saturées et des saxophones qui ponctuent les phrases du chanteur, avant de faire un solo au milieu de la chanson. Une grille de rock, diront les musiciens. Car le rock comme le blues fonctionnent avec une structure assez cadrée. Mais l’important ici, c’est que le rock, c’est fait pour danser. A l’époque des surprises parties, nos parents ou grands-parents enflammaient la piste de danse avec des rock, des twists ou des boogies. Demandez leur une démonstration, et essayez de suivre le rythme...

Ce rock’n’roll là représente aussi une époque de la musique. Un chanteur accompagné d’un groupe au nom bien senti : Bill Haley and The Comets, Gene Vincent and His Blue Caps, Frankie Lymon and The Teenagers, etc. Cette structure apparaît aussi sur la pochette de l’album qui propose une photo du groupe en concert. Tous les musiciens sont très élégants, ça respire les sixties avec vestes de couleur et cravates. Bill Haley porte une veste rouge, alors que les musiciens des Comets sont en bleu. On distingue le nom du groupe sur la batterie. Un des musiciens claque des doigts, on devine que le second guitariste est en train de faire un solo. L’ambiance est posée ! 

Au dessus de la photo, Musidisc a choisi d’écrire les noms avec une accumulation de points de couleur, comme pour simuler un écran lumineux. Car Rock ! Rock ! Rock ! n’est pas un album de la discographie officielle, c’est une compilation distribuée par Musidisc. Elle rassemble des tubes comme Rock around the Clock évidemment, mais aussi See You Later Alligator, Shake, Rattle and Roll.

On trouve aussi The Saints Rock and Roll une version rock de When the Saints. Une pratique fréquente à l’époque (cet album est sorti en 1970). Les possesseurs de vinyles le savent bien : les albums ont longtemps été distribués par grandes régions du monde. Un même album peut par exemple avoir plusieurs pochettes : une pour l’édition américaine, une pour l’édition européenne, voire une pochette différente pour chaque pays (ce qui pouvait être pratique en cas de censure, mais on en reparlera). Mais les distributeurs de chaque pays sortaient aussi régulièrement des compilations. 

Cet album est a aussi une grande valeur sentimentale car il appartenait à mon papa. J’ai quelques compilations comme Rock ! Rock ! Rock ! , qui font partie des premières musiques que j’ai écoutées. Cela a participé à la construction de mes goûts musicaux (ce n’est pas pour rien que je suis aussi musicienne). Et c’est aussi cette musique qui replongeait mon père et mes oncles dans leur jeunesse, quand ils dansaient le rock pendant les bals. Alors, « one, two, three o’clock, four o’clock rock ». Il est l’heure de rocker !

À écouter sur la playlist leglob-journal

Sur Spotify avec un best of de Bill Haley and The Comets, où l’on retrouve une majorité des titres qui figurent sur l’album Rock Rock Rock. 

À voir

Sur la chaine youtube leglob-journal, Bill Haley and The Comets chantant Rock Around The Clock à la télévision en 1960.


Réagir

33 tours de plaisir - Par Julie Vandard

Publié le: 1er juin 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-cultures/idées
Cultures Musique(s) 33 tours de plaisir
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS