| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

« L’UMP a besoin de se doter d’une nouvelle boussole si elle veut que la France vire à tribord ». Le navire lancé à pleine vitesse mais qui doit vite changer de cap par nécessité, cette métaphore est filée notamment par le député UMP du Sud Mayenne Guillaume Chevrollier. C’est l’un « des sept (...) jeunes députés de moins de 40 ans » qui sont entrés pour la première fois à l’Assemblée nationale en 2012. Des "quadra" de droite qui soutiennent la candidature de Bruno Le Maire à la présidence de leur parti. Pas celle de Nicolas Sarkozy.

- Par Thomas H.

Il faut une boussole qui ne s’affole pas, c’est le choix de Guillaume Chevrollier qui se revendique comme « gaulliste social » et qui a dans une tribune signé avec d’autres députés UMP dotés d’autres sensibilités (« Alain Chrétien, libéral, Damien Abad, centriste et humaniste, Julien Aubert, gaulliste souverainiste ») un manifeste en faveur du ticket Bruno Le Maire dont ils estiment qu’il doit prendre la tête de leur parti.

« Nous sommes douloureusement conscients de l’incapacité actuelle de l’UMP à être en mesure de proposer un projet alternatif. Et nous en avons assez de cette situation », écrivent-ils dans une chronique qu’ils ont co-signée récemment dans un grand quotidien de droite «  (…) Comme la totalité des adhérents de l’UMP, nous aspirons à un renouveau, un grand vent de changement, un aggiornamento (...)  »

Une bourrasque salutaire pourrait-on dire, qui paradoxalement serait utile pour stabiliser la boussole. Presqu’un vent de nettoyage. «  L’UMP a plus besoin à sa tête d’un conciliateur éclairé que d’un général, d’un président de parti plus que d’un président de la République. Cela ne signifie pas que nous ne sommes pas sarkozystes ou que nous ne voulons pas que Nicolas Sarkozy revienne : simplement nous divergeons sur la date de son retour », insistent-ils.

Certes, le langage politique a besoin de s’agrémenter de paradoxes et même de contradictions et cette nuance langagière sous forme de mise au point est assez révélatrice. Révélatrice du malaise. Surtout quand ils écrivent que « Bruno Le Maire est un homme à l’écoute. Il est droit, il est solide, il est clair » Et qu’ « Il porte le renouveau et [que] nous voulons le porter avec lui. Il a des idées de refondation de l’UMP autour de la jeunesse, que nous représentons en partie. Il a notre soutien, pour une relève adroite » .

Adroite, la façon de se positionner ! Guillaume Chevrollier, jeune député UMP filloniste qui a succédé à Marc Bernier en Mayenne, fut dans l’opposition à Philippe Henry le Maire - et conseiller général UDI de Château-Gontier - qui se rêvait lui aussi député. Et puis finalement, c’est le tout jeune conseiller municipal qui entre au Palais Bourbon ! Le voilà sous les ors de la République en connaissant les braises de la victoire et celles de la retombée du soufflé et de l’amertume quand il écrit : « Nous avons vécu le lent naufrage du pouvoir en place, pris en étau entre un peuple de France légitimement bouillonnant et un pouvoir déconsidéré et en flammes. » Lyrique, mais lucide, non ?

Bon, comment dire ? euh, en langage politiquement correct que finalement, à bien tout considérer Sarkozy, bon ! Allez, certes il revient mais, enfin, euh...si on pouvait avoir quelqu’un d’autre ! Comment le dire surtout quand on est jeune député avec une carrière devant soi et qu’on se trouve dans la même formation politique ? Oser. Pour finalement écrire : «  Pour préparer efficacement les échéances de 2017, nous pensons que l’UMP doit se doter d’un homme neuf qui a l’envie de remettre de l’ordre et de la sérénité dans le parti. »

C’est clair. Il faut « Un homme neuf », et si l’on saisie bien donc, pas un homme du passé. Et en plus de ça, de la « sérénité ». C’est pourquoi ils ajoutent qu’il faut miser sur « (…) David face à Goliath, dans les urnes (…) » écrivent les 4 signataires en encensant Bruno Le Maire mais pas uniquement, on ne sait jamais ! «  il faut du courage pour affronter un ancien président et un candidat d’exception comme Nicolas Sarkozy.  »

A-droite. Sans trop s’exclure donc et sans trop stigmatiser, Guillaume Chevrollier se positionne et il le fait adroitement. Comme ce fut le cas récemment dans le mouvement national réactionnaire de la Manif pour tous pour la défense de la Famille et contre le mariage gay en se mélangeant aux mouvements confessionnels, mais aussi aux réacs et aux anti-laïques !

Comme il a fait encore plus récemment, en souhaitant qu’on introduise plus de porc dans les cantines scolaires. Et oui, le député du Sud Mayenne pense qu’on sert de moins en moins de cette viande à la table de “ nos chères petites têtes blondes” et il a demandé au gouvernement de prendre des mesures. Ça ne mange pas de pain !

Là non plus le député UMP n’est pas dans l’exclusion, pas officiellement, et encore moins dans la stigmatisation de quiconque ! Simplement il dit, et peut-être qui sait - après tout, c’est bien normal ! - avec quelques arrières pensées électorales, que c’est pour « soutenir la filière porcine ». Et mettre sans doute un peu de beurre dans les épinards des agriculteurs mayennais qui pourraient peut-être bien le lui rendre.

C’est aussi selon lui pour promouvoir le « principe de laïcité » ; mais attention de ne pas convertir cette grande idée qu’est la laïcité en un outil permettant de mettre de coté des pans entiers de la population française ! La laïcité qui ne doit pas être un prétexte ne peut pas être instrumentalisée comme le font certains partis politiques pour servir la stigmatisation et l’exclusion ?


Réagir

A "tribord" avec un "homme neuf"

Publié le: 9 novembre 2014
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Politique Droite LR Château-Gontier
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2018 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS