| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

En Mayenne, il n’y a pas de lieu avec de l’art visuel actuel exposé de façon permanente en dehors du Musée du Château à Laval et de sa collection d’art naïf et du Musée Robert Tatin à Cossé-le-Vivien, vision intemporelle d’un artiste visionnaire.

Les autres musées, celui du Château de Mayenne qui vient d’être rénové ou bien le Musée départemental d’Archéologie à Jublains présentent l’avantage d’exister certes, mais ils se consacrent il faut bien le dire à "l’art du passé". Rien donc ou presque qui permette d’aller de l’avant et de valoriser de façon permanente l’art actuel.

Hélas, rajoutent ceux qui regrettent qu’il n’y ait pas d’endroit ouvert et dédié à l’Art contemporain, pas de lieux d’exposition de la création actuelle d’artistes en phase avec leur époque.

La Mayenne doit-elle en être privée ? La question est ouverte et mérite qu’on y réponde, mais pas simplement par oui ou par non. Car enfin la modernité de "l’œuvre qui va à la rencontre de l’homme de la rue", comme on a coutume d’entendre, passe-t-elle forcément par des statues de bronze posées ici et là et exposées aux regards des passants qui à force justement de passer devant finissent par ne plus faire attention à l’œuvre de l’artiste. Est-ce un moyen de se donner bonne conscience ? sans doute.

Car il ne suffit pas de faire descendre une certaine idée de l’art dans les lieux publics comme la rue ou bien la place entourée de parkings ou bien l’œuvre d’art monumentale trônant sur un rond-point, comme c’est le cas à l’entrée de la ville de Laval.

L’accès à l’art surtout quand il se veut contemporain mérite une mise en perspective avec explications sur les intentions de son auteur. Ce qui n’est pas le cas.

Baptisée " camembert " en raison de la proximité d’une usine agro-alimentaire de fabrication de fromage, la plupart des mayennais ne sait pas réellement ce qu’elle veut représenter et ce qui a guidé l’artiste qui en est à l’origine. Sans cette approche didactique, l’art contemporain reste méconnu. il est même dénigré et méprisé.

Encore faut-il qu’il y ait une volonté politique de favoriser la présence d’artistes contemporains, qu’elle soit soutenue et encouragée. Mais en Mayenne, terre de la négation des contrastes et réceptacle pour un certain conservatisme de bon aloi, ce courant n’existerait pas.


Réagir

Art actuel

Publié le: 18 mars 2010
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-cultures/idées
Regard Laval Cité Cultures Mayenne
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS