| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

COURRIER - Elle fait déjà partie en Mayenne des 110 000 foyers qui auront dans les quatre ans à venir, une prise raccordée au Très haut débit. La fibre ? Il est dit que c’est « cent fois plus rapide que le cuivre ». Branchée ? Disons que notre lectrice du glob-journal a pris les devants. Parce qu’on nous l’a bien expliqué, « la Mayenne sera le premier département en France à pouvoir revendiquer le 100 % fibre » ; donc il faut se dépêcher. En tout cas, c’est l’engagement contracté en Novembre 2017 entre le Département de la Mayenne et Stéphane Richard, le PDG de l’opérateur historique France Télécom devenu par la suite Orange. Ce dernier s’est d’ailleurs engagé à construire le réseau départemental ; et en 2021 [faudra s’en assurer...] donc, tous les habitants en Mayenne pourront bénéficier du Très haut débit. Fantastique ? Mais avoir la fibre, dans les deux sens du terme, cela ne semble pas être toujours suffisant. Témoignage.

- par Gisèle Chauveau

« Bien sûr on peut sauter sur sa chaise en disant : la FIBRE, la FIBRE, la FIBRE ! mais… » J’ai 55 ans et pourtant je suis presqu’aussi fan du 2.0 que certains community manager parisiens.

Nourrie chez Apple depuis 1987 - date des ordis à disquettes intégrées - j’ai évolué avec la firme à la pomme, en prenant tout ce qui était bon, mais avec une certaine conscience qu’une utilisation rationnelle ne nuisait pas à l’affaire.

Pour faire fonctionner tout cela, j’ai bien sûr fait l’acquisition d’une box dès qu’elle est apparue sur le marché et puis logiquement, j’ai fait installer, il y a quelques mois, la FIBRE.

Ah la FIBRE ! Ce mot magique porteur de tous les espoirs d’un territoire. Je croyais étant totalement blonde sur le sujet que ce mot véhiculait une cohorte de bienfaits, un sentiment d’appartenance à la grande famille des connectés, plus rapides que Buzz l’Éclair.

Les techniciens sont donc passés un soir de décembre, à 19h, à mon domicile et ont même ajouté, devant des amis présents et témoins d’un diner à venir, « Vous verrez Madame, vous allez passer du Moyen-âge au XXIè siècle  » Ce à quoi, émerveillée mais lucide, j’ai répondu « nous y sommes déjà ! ». On allait voir ce que l’on allait voir.

Le lendemain, j’écoute donc France inter sur mon portable et Paf !, les mêmes micro-coupures que la veille. J’ouvre des pages sur mon iPad : Nada, walou, cela ne s’ouvrait ni plus ou moins vite qu’auparavant.

Donc, j’en parle à mes enfants à Noël, forcément moins blonds que leur mère, et là : la révélation : « Ah oui maman ! mais il ne faut pas confondre l’entrée du tuyau (c’est-à-dire la fibre) et la sortie, c’est-à-dire la Box. Ça va charger plus vite si tu branches en filaire ton ordinateur sur la prise Ethernet ».

Ah oui !!! Mais le problème, c’est que personne ne vous l’a expliqué avant de prendre votre abonnement que dans 98% des cas, chez les particuliers, ça ne sert à rien ! Car nous sommes nombreux à être équipés d’une box. Au XXIe siècle le wifi, c’est plutôt pas mal. J’attends même qu’un fabricant de fer à repasser s’y mette sérieusement.

Alors c’est vrai que mon vieux Mac en branchement direct ( avec la liaison sur la prise Ethernet) a acquis une nouvelle jeunesse mais à l’heure du sans fil, des google-home et autres instruments, ce serait bien que pour 147€ d’installation chez Bouygues, on vous dise juste l’essentiel : «  Attention Madame (ou Monsieur !), la technologie est bonne, mais il faut savoir que…  » et dis comme cela je l’aurai sans doute prise la FIBRE. Mais passer pour une idiote, cela m’agace profondément. Et passer pour une chèvre encore plus !


1 commentaire
  • Branchée, fibrée et en prise avec la réalité... 23 février 18:25, par Michel Renault

    Eh oui, la fibre, la fibre, la fibre ! Voilà qui va amener de nouvelles capacités de communication, c’est indiscutable. Mais, comme vous le dite si bien, encore faut il que quelques conditions soient réunies. Il ne suffit pas « d’avoir la fibre » encore faut il que ce qui est permis par ce support soit distribué là ou on attend les services dans le domicile ou sur le lieu de travail. Et pour cela il existe des solutions techniques. Mais il faut les mettre en place et les faire fonctionner, ce qui suppose un peu de compétences, des moyens, et donc une valorisation financière. Rien n’est au final gratuit.Votre expérience n’est pas unique, loin de là. Il y a effectivement un décalage entre les promesses et la réalité et ce, quelque soit l’opérateur choisi. Réussir la transition vers des usages numériques maîtrisés par tous, ne va pas de soi. C’est même un vrai défi. Vos remarques interpellent à propos, elle sont à mon sens justes et pertinentes.

    Répondre

Réagir

Branchée, fibrée et en prise avec la réalité...

Publié le: 3 février 2018
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-société
Commentaires Virtual Techs 53
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2018 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS