| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne


53,07 % : pour Nicolas Sarkozy, en Mayenne. Comme, si à « rebrousse-tendance », le département souhaitait le voir ré-élu !

Le département a été fidèle à son ancrage à droite et a dit qu’il voulait conserver ses valeurs traditionelles.

La Mayenne n’est pas seulement « un vivier » de personne âgées préférant la sécurité même si 10% de la population à plus de 75 ans, ce qui est très important sur une population de 300 000 habitants.

L’électorat du président sortant trouve bien-sûr son miel parmi une masse importante de retraités mais pas seulement.

- Par leglob-journal.fr

Les jeunes sont aussi par tradition ou facilité tournés vers la droite sans doute en raison des opinions de leurs parents. Voici quelques paroles de jeunes mayennais qui ont été relevées au hasard sur un réseau social bien connu, le soir du 6 mai 2012.

Est-ce que quelqu’un aurait une corde à me prêter ? » : la formule est laconique, mais elle parait reflèter somme toute l’état d’esprit ambiant quand on sait que ce moyen est très utilisé dans le milieu rural et agricole pour en finir.

Nous sommes au soir du second tour. Et le remord additionné à la colère fait se lâcher la parole. Sur les réseaux sociaux, au fil des messages, les jeunes mayennais se lâchent : « On annonçait la fin du monde pour 2012, ça sera juste la fin d’un pays... La France.  » Parfois le lyrisme est de mise, car l’heure semble grave pour des jeunes dans un département qui ont l’impression de perdre leurs repères. « Famille, pays, ruralité  ».

Mais on se console comme on peut : « au moins la Mayenne est l’un des seuls départements à avoir voté majoritairement pour notre Nicolas Sarkozy... »

Un des département en effet car dans l’Ouest, la Vendée a voté à 55,6% pour le sortant, le Maine et Loire 51,1%, provoquant avec la Manche (50,1%) une sorte de barrière - un bouclier bleu - comme pour préserver la Bretagne majoritairement rose. En Mayenne François Hollande a recueilli 81 922 voix.

Attaque personnelles L'image de l'omni-président qui a perdu commence à s'estomper des écrans médiatiques - Le challenger, c’est le président sortant mais les jeunes mayennais sur la toile, qui sont apparemment entres-eux, n’ont pas envie de voir les choses en face.

Ils sont tous dans le déni de la vérité des urnes à regretter la défaite comme s’il s’agissait d’un jeu. Alors on se trouve des prétextes : « Hollande portait même pas la culotte avec Royal, j’vois pas comment il peut porter la France !  »

Quizz ! - Plus loin, on joue aux devinettes.

« Qui suis- je ? Mon père était un riche médecin ORL, propriétaire de plusieurs cliniques...[…] Je n’ai jamais dirigé une grande ville, une grande région. Je n’ai jamais été ministre ni secrétaire d’état.

Je dirige malgré tout le département de la Corrèze qui est devenu en 4 ans grâce à moi le plus endetté de France (+25% de dette soit 3 fois plus que la moyenne nationale) et le seul ou le nombre de fonctionnaire à augmenter de 50% (de 831 à 1231) […]

Je n’aime pas les riches qui gagnent plus de 4000€ par mois, mais j’en gagne 7,5 fois plus avec mes 30 387€ par mois !!! Donc 63% de plus que le président de la République (19 331€ par mois) que j’accuse d’être proche des riches ! Je m’appelle... François hollande ! »

Contradiction - Traduction littérale d'un titre d'article de Time, le magazine états-Unien : Pain perdu ? - Photo prise par leglob-journal.fr L’argumentaire apparaît comme détaillé. Il s’agit vraisemblablement d’un contributeur « spécial » qui est chargé justement d’alimenter la toile pour donner du corps à la critique.

Et la devinette dans ce cas de figure, c’est le moyen le plus approprié qui a été choisi pour retenir l’attention, et mettre en avant des informations qui paraissent sérieuses.

L’objectif, c’est bien évidemment de faire passer le message de la contradiction. La contradiction entre les paroles et les actes de celui qu’on cherche à plomber.

Sur le net, « Flamby  » est le surnom qui est revenu le plus souvent à l’encontre du président sorti des urnes et la parole des jeunes mayennais est allée bon train ce soir là mais depuis des messages ont été supprimés. C’est plus prudent.

Paroles de jeunes en Mayenne. C’était le 6 mai au soir, sur un réseau social bien connu.


Lire aussi :

Une sélection d’articles dans Politique


Réagir

Carton (presque) plein !

Publié le: 17 mai 2012
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-société
Actuel Disparités Politique Droite LR Mayenne
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS