Disparités salariales

La femme et l'homme : une parité possible?

Elles sont criantes en Mayenne, alors que le traitement du chef de l’État culmine à 19 000 euros brut après avoir été revu à la hausse, quelques mois seulement après son élection.

Un salaire argent de poche qui était déjà de 6000 euros nets mensuels avant ce « réajustement », ce qui avouez-le n’est somme toute pas négligeable.

Aussi, n’est-il pas inintéressant de s’attarder sur l’état des salaires dans le département de la Mayenne. Avec une place de traînard pour le département. Car la Mayenne se place au 75 ème rang pour les salaires. C’est une enquête de l’Insee datant de 2003 qui l’affirme.

Elle se base sur des déclarations annuelles de données sociales, comme elle les appelle, couvrant l’ensemble des salariés à l’exception des agents des organismes de l’État ou des collectivités territoriales, qu’ils soient titulaires ou non, des apprentis, des stagiaires et des titulaires d’emplois aidés ainsi que des dirigeants d’établissement.

Condition salariale mayennaise

Il en ressort qu’en moyenne, un salarié mayennais à temps complet a perçu en 2003 un salaire brut horaire de 12,84 euros soit 0,57 euros de moins que les salariés ligériens et 2,32 euros de moins que les salariés français.

Dans le même temps un cadre mayennais a perçu cette année-là un salaire 2,9 fois plus élevé qu’un ouvrier non qualifié. Et pourtant toujours selon l’Institut National de la Statistique et des Sciences Économiques, les cadres constituent la catégorie socioprofessionnelle la moins bien rémunérée en Mayenne par rapport à la région Pays de la Loire. Leur rémunération annuelle a été en moyenne inférieure de 1,4 % à celle de l’ensemble des cadres ligériens.

Enfin dernière indication, et toujours en terme de disparité, mais cette fois en matière d’égalité homme-femme, le salaire féminin en 2003 en Mayenne y a été inférieur de 23 % au salaire masculin. Cela en dit long sur la condition salariale du Mayennais qui est donc très peu payé par rapport à son homologue hexagonal et qui a en plus la réputation de ne pas trop se plaindre. Que du bonheur!

Laisser un commentaire