| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Une petite centaine de paysans attachés à la pluralité. Ceux de la Confédération paysanne et de la Coordination rurale. Ils se sont retrouvés devant la Maison des agriculteurs ce lundi 30 mai. Ils ont souhaité dire pacifiquement que la Chambre d’agriculture de la Mayenne qui est « un organisme financé à 65% par des fonds publics » et donc « la maison de tous les agriculteurs » ne devait pas faire de « discrimination » ; qu’elle ne devait pas privilégier Agri 53, le tout neuf hebdo de la FSDSEA-JA qu’elle a par ailleurs subventionné, plutôt que L’avenir agricole, qui existe lui depuis plusieurs années sur la Mayenne. Ces quelques photos pour en saisir toute la portée.

- Par leglob-journal

« Des relations croisées »

Quand la photo dit tout ou presque. Ici le slogan placardé sur la Maison des agriculteurs à Laval qui abrite la Chambre d’agriculture de la Mayenne et qui a selon les manifestants « franchi la ligne blanche » ; c’est plutôt explicite.

Ce rapprochement « n’est pas acceptable » selon les manifestants, Confédération Paysanne et Coordination rurale pourtant assez éloignés dans leur approche syndicale mais qui convergent sur ce point. Dénoncer « les relations croisées » entre le syndicat majoritaire FDSEA-JA et la Chambre d’agriculture de la Mayenne.

De vieux journaux, pour représenter la diversité et la pluralité de la Presse, ont été répandus sur le sol et collés sur la façade de la Maison des agriculteurs qui doit « représenter tous les agriculteurs en Mayenne » selon la petite centaine de manifestants qui a squatté un temps le hall d’entrée.

Il a été amorcé devant tous les agriculteurs présents un dialogue qui s’est ensuite prolongé officiellement au cours d’un entrevue avec le directeur de la Chambre - ici sur la gauche de la photo.

L’hebbo triquard

«  L’avenir agricole a connu depuis 10 à 12 ans une lente dégradation de la collaboration de la Chambre d’agriculture de la Mayenne avec le journal explique son rédacteur en chef Michel Guillet, une dégradation qui s’est accélérée depuis quelques temps ».

C’est apparemment un article de l’hebdo qui aurait fait déborder l’eau du vase ; L’avenir agricole ayant évoqué dans son papier « un congrès FNSEA à Laval à 500 000 euros » ce qui aurait déplu. Et du coup raconte Michel Guillet, son journal n’est plus invité aux conférences de presse du syndicat et la collaboration de la Chambre s’est progressivement éteinte. L’aide technique qu’apportaient jusque-là ses experts s’est tarie selon l’hebdomadaire «  bien qu’il n’y ait eu aucune plainte officielle de la Chambre ».

« En Mayenne, il vaut mieux être avec que contre, et ce dans tous les domaines et à tout les niveaux. » me confie un agriculteur. Un sentiment que n’ont pas désavoué les quelques anciens élus, notamment du Conseil régional Pays de la Loire qui avaient souhaité être là, pour l’occasion, devant la Maison des agriculteurs.

(c) Photos leglob-journal

Lire aussi :

Liberté et pluralité de la Presse Tribune Libre par Michel Guillet


Réagir

En Mayenne, il ne doit pas y avoir d’entrave à la liberté de la Presse

Publié le: 31 mai 2016
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-société
Presse Agriculteurs Syndicats Politique
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS