| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

François Zocchetto traverserait-il une zone de turbulences ? On peut se poser la question, et faire cette lecture avec ces deux démissions dans son entourage qui sonnent comme des retraits. Le maire de Laval « recentré » sur sa ville après avoir choisit d’abandonner son siège de sénateur a perdu deux élus de compétences à qui il avait beaucoup délégué.

Par Thomas H.

« Laval-Agglomération, c’est au moins deux demi-journées de travail par semaine » commente Yannick Borde, le maire de Saint-Berthevin, qui vient de lâcher la vice-présidence de la collectivité présidée par le maire de Laval. Pour lui, la perspective de la fusion avec la communauté de communes du Pays de Loiron, qui va accroître le travail et augmenter le nombre des habitants de la future collectivité si cela se fait, n’est pas entrée en ligne de compte dans son choix. Mais c’est du travail, analyse le maire de Saint-Berthevin qui reste conseiller communautaire, et cède aussi la présidence de Laval-Économie.

Éteindre un conflit d’intérêt ?

Yannick Borde lâche du lest volontairement, en apparence, expliquant privilégier donc sa carrière professionnelle, même si un temps il avait eu dans l’idée d’entrer au Palais du Luxembourg et de devenir sénateur. Il avoue d’ailleurs aimé cette formule « lâcher du lest » que leglob-journal a employé pour qualifier son retrait de la gouvernance de Laval-Agglo. « C’est exactement ça ! ». Mais question : et si ce retrait était dû à l’incompatibilité qu’il y a toujours eu à être vice-président en charge du développement économique et par ailleurs promoteur immobilier sur le bassin de l’agglomération de Laval ? En d’autres termes, être membre d’un exécutif local et décider de programmes immobiliers sur le territoire concerné. Bref, en quelque sorte, être juge et partie, comme on dit.

Il y a plusieurs mois à l’arrière, il avait dû abandonner par la force des choses, la présidence de Mayenne-Culture où il avait été missionné à l’époque par Jean Arthuis, le président du Conseil général de la Mayenne, pour faire plus sans réclamer pour autant de financements supplémentaires. Et donc de « repenser la politique culturelle ». Aujourd’hui, il cède un domaine où il excelle, « le développement économique ». Sa tendance à accumuler professionnellement est patente. Ce qui on le voit oblige à faire des choix parce que cela ne va pas sans poser souci en télescopant le domaine politique ; cumuler professionnellement, « je n’ai pas le choix car tout est imbriqué » dit-il. Comment fait-il pour y arriver car finalement une journée n’a que 24 heures ? « en fait, je délègue énormément et m’entoure de personnes en qui j’ai entière confiance et qui sont compétentes. » explique-t-il.

« Je trouve excessif le renouvellement que nous avons connu, qui nous prive aujourd’hui d’énormément de compétences » a écrit Yannick Borde sur leglob-journal à propos du « dégagisme » que les dernières élections législatives, ont notamment révélé. Il a travaillé à Laval-Agglo avec Samia Soultani-Vigneron : « elle avait la compétence de l’Emploi et moi du Développement économique  » aime-t-il à rappeler.

Un retrait, un renoncement

François Zocchetto a donc « perdu  » Yannick Borde dans l’exécutif de Laval-Agglomération, mais aussi celle qui incarnait la moitié du ticket gagnant de l’élection municipale de 2014 qui a permis l’alternance Gauche-droite. Samia Soultani-Vigneron a lâché tous ses mandats à la municipalité de Zocchetto. Celui de Première adjointe et de conseillère municipale de base. Un retrait qui sonne en fait comme un renoncement à rester au coté du maire.

Cela s’est fait au lendemain de son éviction de la course à la députation dans un communiqué annonçant sa décision qui fut perçue « comme un coup de tonnerre  ». Elle disait à mots couverts qu’elle ne souhaitait pas « fragiliser la majorité municipale ». Mais, ne fallait-il pas lire le contraire ? La majorité emmenée par François Zocchetto ne l’a-t-elle pas en fait fragilisée en laissant par exemple trois adjoints se présenter à la Législative dans la même circonscription, celle de Guillaume Garot ? On ne le saura pas, car Samia Soultani-Vigneron ne s’exprime plus depuis. Mais on sent des tensions dans la majorité départementale, résultat de l’entre-deux tour.

«  Les lavalloises et les lavallois ne veulent pas d’un maire qui passe d’un mandat à un autre au gré des opportunités politiques ou des intérêts de carrière. Je choisis Laval car je choisis l’action. ». Cette phrase est signée François Zocchetto. Il déclarait donc avoir « choisi l’action » municipale au détriment de celle de sénateur. En même temps, il justifiait quand leglob-journal lui posait la question son travail de parlementaire en expliquant travailler plus qu’un simple sénateur en raison de sa présidence de groupe au Sénat.

« Ensemble réveiller Laval »

Le maire de Laval avait dans les premiers temps de son mandat local été jugé « peu présent », il faut bien le dire sur la ville, comme le faisait remarquer une grande partie de la population. Il avait d’ailleurs beaucoup délégué à sa Première adjointe, ce qui est dans ses attributions. À l’époque Samia Soultani-Vigneron faisait remarquer que le maire était plus souvent à Paris qu’à Laval.

Sur Twitter, au moment de l’arrivée aux manettes du nouveau maire qui avait souhaité « ensemble réveiller Laval » - son slogan de campagne -, un compte d’un utilisateur anonyme réclamait la présence de grues sur la ville, pour faire la preuve du développement promis par la nouvelle majorité. Le compte a été supprimé depuis.

Aujourd’hui, la Présidentielle passée et les espoirs de fauteuil ministériel envolés - dans un éventuel gouvernement Fillon, François Zocchetto avait en effet été promis au poste de Garde des sceaux » - le maire de Laval se recentre. En ayant cette fois, deux atouts de moins dans sa poche.


Réagir

François Zocchetto choisit la ville et l’agglo, alors que deux élus s’en éloignent

Publié le: 11 juillet 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Laval Politique Droite
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS