| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Soutenir ne veut pas dire absence de critique. Bien au contraire. Le député Nouvelle Gauche à l’Assemblée Nationale,Guillaume Garot avait prévenu que s’il votait la confiance au gouvernement et qu’il apportait son soutien à Emmanuel Macron, il ne s’exonérerait pas de s’opposer à des mesures qui iraient selon lui à l’encontre de ses valeurs. Voilà qui est fait. Alors que la cote de popularité du Président de la République a fortement chuté de dix points en juillet, Guillaume Garot le met en garde et évoque la « faute ». Si Emmanuel Macron, dit le député PS, veut réussir son quinquennat, il « doit agir avec l’esprit de justice », à défaut d’« aggraver les fractures » qui créeront en France inévitablement selon lui « déceptions et colères ».

- Par Guillaume Garot

Le gouvernement a décidé de diminuer de 5 € par mois les APL. Cette mesure s’appliquera uniformément pour tous les foyers, riches ou pauvres. Elle frappera donc davantage les plus modestes, demandeurs d’emploi, salariés précaires, étudiants, que les ménages plus aisés, qui ne sont pas à 5 € près pour finir le mois.

Cette mesure est injuste, et n’est pas acceptable. D’autant plus qu’est annoncée une diminution de l’Impôt Sur la Fortune, qui ne profitera là encore qu’aux plus riches.

Le gouvernement demande ainsi aux plus pauvres de se serrer la ceinture, pour faire un cadeau fiscal aux plus riches ! 6,5 millions de Français devront rogner sur leurs APL pour financer en 2018 la baisse de l’ISF des 400 000 Français les plus fortunés.

Si le gouvernement s’entêtait dans cette voie, il commettrait une faute. Dans son discours de politique générale, le Premier Ministre s’était engagé à « améliorer la vie de nos concitoyens ». Il doit donc aujourd’hui corriger l’injustice de ses premières mesures, et reprendre son projet sur les APL.

Député, j’ai voté la confiance au gouvernement, après avoir affirmé un soutien exigeant à Emmanuel Macron. Je le confirme : il faut aider le Président de la République dans sa volonté de redonner espoir et confiance aux Français, d’obtenir des résultats durables contre le chômage, et de réorienter l’Europe.

Car nous ne devons jamais oublier combien notre pays est traversé de tentations populistes et autoritaires, qui se sont exprimées en particulier à travers le vote FN à l’élection présidentielle, avec près de 11 millions de voix.

Pour réussir son quinquennat, pour répondre aux souffrances qui nourrissent les idées extrémistes, Emmanuel Macron doit agir avec l’esprit de justice. Sinon, il aggravera les fractures de notre pays et créera inévitablement déceptions et colère.

Je continuerai donc, loi après loi, mesure après mesure, de défendre les valeurs de solidarité pour lutter contre les inégalités, pour redonner à chacun l’espoir d’une vie meilleure. Je continuerai à défendre cette exigence, pour une France plus juste et donc plus forte.


Réagir

Guillaume Garot : « Persister dans cette voie, ce serait commettre une faute »

Publié le: 26 juillet 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Politique PS Tribune Libre
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS