Hollande, up?

Hollande, up? C’est-à-dire, Hollande, jusqu’à : la victoire, ou bien Hollande : on y croit! Le changement, c’est plus que jamais, maintenant! Débute ce soir un second tour celui de tous les dangers. Et une espérance de fond, celle de changer, même si le bouton sur lequel ont appuyé les électeurs n’était pas celui du rêve. Loin s’en faut si on se réfère à ce que nous dit l’opinion au tour se soi.

Front du refus?

hollande_22-2bis.jpg

Reste le paramètre de l’extrême droite qui culmine à plus de 18 % des voix, ce qui ne s’est pas vu depuis le début de la Vème République. Le leader de la formation frontiste prône le retour de la peine de mort. Mais le Front National devance le Front de gauche comme si l’électorat désabusé préférait le « national », ce vote de l’exclusif, de l’identitaire, et de la xénophobie, celui de Marine Le Pen au Front, là aussi, mais de Gauche qui promet le smic à 1700 euros notamment et le passage à la VIème République !

Evolution

Si Hollande, up ? François est en tête! C’est ce que disent les estimations même si elles restent incertaines. Près de 29%. C’est rare ! Jusqu’où? En principe, il existe une prime au sortant, mais cette fois le bilan est plus que plombant, objectivement. Un candidat sortant, qui a été président et qui n’arrive pas en tête au premier tour, c’est parait-il une prime en vue du second tour pour le mieux placé au premier.

Sauf que 15 jours séparent le premier du second. 15 jours où les 2 finalistes entre le premier et le second tour doivent compter avec les autres candidats qui ce dimanche ont tout fait , et c’est normal pour compter leurs voix.

Que seront les 15 jours à venir ? A moins de lire dans une boule de cristal, c’est difficile à dire!

On peut tout de même parier sur une «vague favorable et issue du premier tour», pour concrétiser l’essai et apporter la transformation.

Cette transformation de la société que finalement tout le monde ou presque de gauche comme de droite appelle de ces vœux. Celle d’une France qui doit évoluer, somme toute, c’est à n’en pas douter, on peut l’espérer vers un «mieux vivre ensemble».

Laisser un commentaire