| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

© Chappatte in NZZ am Sonntag, Zürich - 14 Février 2017Sondages en Baisse, auditions, feuilleton judiciaire, le candidat de la droite est malmené depuis les révélations inopinées du Canard Enchainé. Bien que l’ex-premier ministre français ait été choisi avec un score très confortable lors de la Primaire en Novembre, sa position de favori pour une place au second tour face au FN est revue et corrigée.

- Par leglob-journal

Entretien virtuel

Dans une campagne électorale de cette importance, c’est une situation inédite en France pour un candidat de cette importance ; comme l’est aussi sur leglob-journal, cette Itv de François Fillon. Et pour cause, il s’agit d’un entretien virtuel, presque du jamais vu, une interview-fiction réalisée au pays de la Réalité augmentée.

Dessin de presse : © Chappatte in NZZ am Sonntag, Zürich - paru le 14 février 2017

eglob-journal : François Fillon, vous êtes en passe de réussir le tour de force de renverser la vapeur vous concernant ?

François Fillon : Oui, mais c’est pas facile croyez-moi, et puis maintenant nous avons changé de stratégie... «  je m’en remets donc au jugement du suffrage universel !  », c’est dit.

- leglob-journal : Non seulement vous changez d’avis, mais vous ne tenez pas votre parole, c’est ça ?

C’est vrai j’avais dit que « si j’étais mis en examen, je ne serais plus candidat » J’avais parlé aussi de mon « honneur »...J’ai parlé un peu vite. Bon, vous faites bien de relever, c’est votre job, mais vous savez y a que les c...qui ne changent pas d’avis.

- leglob-journal : même chose concernant la santé, et la sécurité sociale ?

Bon, je donne l’impression d’être un contorsionniste de la parole, mais ce n’est pas grave, c’est ça la politique... vous savez, « Je n’ai jamais voulu mettre en place une santé à plusieurs vitesses. J’ai juste posé une question légitime »

- leglob-journal : Et ça marche, vous sentez que la mayonnaise reprend ?

Non, pas vraiment, je crois que le mal a été fait. « Mon honneur est atteint » J’aurai dû, pourquoi pas, peut-être tout rembourser ! Ceux qui ont balancé ces « boules puantes  » sont en passe de réussir. Le Parquet National Financier dit qu’ « en l’état, il écartait le classement sans suite.  »

- leglob-journal : On ne peut qu’être admiratif, non ? Malgré la tourmente et ces sommes vertigineuses qui ont beaucoup choqués les Français et malgré tout ça, vous semblez tenir le coup...

Oui, mais « c’est extrêmement violent ! Je ne passe pas un moment agréable, mais j’ai choisi d’être candidat... » J’avais dit à la Villette à ce fameux meeting d’après les révélations du Canard Enchainé : « je vous demande une immense solidarité pendant quinze jours, je vous demande de ne pas douter et de vous battre ! »

Les quinze jours se sont passés. Et puis j’ai présenté mes excuses. J’ai dit simplement pardon. J’ai convoqué une conférence de presse digne d’un vrai Chef d’État. et Hop !la presse m’a aidé... En Mayenne, j’ai su ensuite qu’il y en a qui ont dit « faute avouée est à moitié pardonnée », c’est déjà ça !

- leglob-journal : Et ça fonctionne ces “excuses” ?

Non, cela n’a pas l’effet escompté. Mais j’ai une lueur d’espoir encore, même si le Parquet National Financier dit qu’ « en l’état, il écartait le classement sans suite. »

- leglob-journal : « La seule mission du parquet national financier est d’appliquer la loi, fondement du pacte démocratique  » c’est ce qu’a dit la procureur qui a ajouté : « Les nombreux éléments déjà recueillis ne permettent pas d’envisager, en l’état, un classement sans suite de la procédure (...) » Ça craint non comme on dit sur les réseaux sociaux ?

Soyons sérieux, vous savez-bien que c’est un coup monté !

- leglob-journal : Non ! Vous, oui ?

Mais, puisque je vous dit que Pénélope a bien travaillé...Mais, c’était dans l’ombre, vous comprenez ? « Jamais je n’ai officialisé ma qualité d’assistante parlementaire », c’est ce qu’elle a déclaré aux enquêteurs.

Bon, y a bien eu cet interview qu’a diffusé Envoyé-spécial... c’est bien envoyé, mais c’est spécial ! On sait qui est à la tête de l’émission. On est pas dupe, c’est un journaliste ! Et il ou elle ne peut pas être objectif, c’est pas possible, c’est bien connu, c’est forcément orienté... si le journaliste n’est pas avec celui qui est face à lui, du même bord, ou « amical », comme a dit Donald Trump, il ne peut pas être objectif. C’est pour ça ! Je ne crie pas au complot mais tout de même ! Il y a une main invisible derrière tout ça !

- leglob-journal : Mais, un ou une journaliste fait son métier, comme la justice fait le sien....Revenons à vous, au sein de votre équipe, il paraît qu’ils sont tous tombés de l’armoire » ?

Oui, c’est exact, il ont tout découvert d’un coup, c’est pas facile à gérer je conçois quand on doit faire de la communication politique ! J’aurais peut-être dû leur dire ? Oui, mais j’en ai «  jamais parlé de cette histoire » de ma femme et de mes enfants, à mon équipe de campagne. Et pourquoi pas aussi de ma société de conseil, de mes voyages en jet entre Paris et Sablé-sur-Sarthe quand j’étais à Matignon. Jamais ! Figurez-vous que je n’ai « jamais considéré avoir fauté  ». « Sarthois dans la caisse ! », comme j’ai pu le lire sur les réseaux sociaux, mais vous imaginez vraiment que cela me ressemble ? Pfff !

- leglob-journal : Il y en a de plus en plus qui laissent entendre tout haut, que votre candidature est morte politiquement, qu’elle devient fictive ?

Non, non, je bouge encore ! et puis je vous dis «  je m’en remets donc au jugement du suffrage universel !  »

- leglob-journal : Mais tout de même cette déclaration de votre épouse à une journaliste britannique en Mai 2007, alors que vous êtes nommé à Matignon, et diffusé par France-Télévisons...

Ah oui, vous y revenez...Mais c’est pas parce que Pénélope dit qu’elle « n’a jamais été l’assistante de [s]on mari », et qu’ elle ne s’est « pas occupée de [m]a communication non plus  » que c’est vrai ! « Jamais je n’ai officialisé ma qualité d’assistante parlementaire », c’est ce qu’elle a dit au enquêteurs. Vous savez, même si ces deux phrases peuvent être lourdes de conséquence pour la suite, il faut les replacer dans le contexte. Pour elle, ce n’était peut-être pas du travail à l’époque ?

- leglob-journal :Vous pensez que vous avez fait peur avec votre programme à la Margaret Thatcher ?

Hum, j’aurais peut-être du y aller mollo au début. Taire les 500 000 suppressions de postes de fonctionnaires et les mesures anti Sécu. Peut-être que j’aurais dû faire comme d’autres, comme la gauche, tenez en 2012, qui a tant promis... Mais, vous savez, «  j’entends plus que jamais porter le projet de redressement et de modernisation de la France, conformément au mandat qui m’a été donné par les 4,4 millions de nos concitoyens (…) »

Lire aussi : ITV réalité augmentée avec Emmanuel Macron

Attention : Cet « entretien » est totalement fictif. Il a été réalisé à partir de faits et de déclarations - elles sont entre guillemets comme il se doit - des extraits d’interviews qui sont bien réels, d’où son côté Réalité mais...augmentée.


Réagir

ITV Réalité augmentée avec François Fillon

Publié le: 22 février 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-société
Politique LR Présidentielles2017
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS