| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

La lecture de l’article de Georges D. Législatives, l’important revers d’un vieux Marcheur de la politique qui lui était en partie consacré sur leglob-journal n’a pas laissé indifférente la candidate de La République en Marche ! dans la deuxième circonscription de la Mayenne, celle de Château-Gontier, le fief historique de Jean Arthuis. À notre demande Géraldine Bannier nous a fait parvenir cette Tribune Libre que nous publions sur leglob-journal.

- Par Géraldine Bannier

D’abord, je voudrais faire quelques réajustements. La « quasi-inconnue  » [Georges D. a employé ses mots dans son article, NDLR] a quand même passé plus de 30 ans dans le département de La Mayenne, y est née, y a été scolarisée - à Cossé-le-Vivien et Laval notamment -, y a travaillé (Doux, Leclerc) et, est devenue en 2014, maire d’une commune du département, la plus jeune en l’occurrence. Elle enseigne depuis 13 ans dans un collège situé dans la deuxième circonscription.

Quant à l’investiture, elle est désormais actée et tout à fait conforme à ce qu’on m’a laissé entendre des semaines durant, au vu de mon « dossier » ; ce n’était donc pas une surprise pour ma part, même si évidemment la rumeur populaire faisait circuler d’autres noms…

Valérie Hayer, bien que déçue, ce qu’on peut comprendre puisqu’elle avait eu visiblement un autre son de cloche, était présente lors de ma réunion de lancement de campagne : j’ai son soutien et c’est une très bonne chose pour le mouvement En Marche !. Je l’en ai remerciée.

Ma suppléante est Josiane Derouet, une chef d’entreprise ; j’ai d’abord hésité un peu du fait qu’il s’agisse d’une femme- parité !- mais c’est une personne compétente, de qualité, et à l’expérience riche dans le secteur privé. Je n’ai jamais proposé, comme vous l’indiquez, au maire de Cossé-le-Vivien d’être mon suppléant.

Venons-en, à présent, à ce qui est l’essentiel : riche d’une expérience déjà longue dans l’enseignement (16 ans), et après une enfance passée au cœur d’une exploitation agricole où j’ai pu apprendre le sens du travail et le fonctionnement d’une entreprise, j’ai toute légitimité à incarner le renouveau d’En Marche !, puisque la politique n’est pour moi ni une façon de faire carrière (la mienne est déjà très satisfaisante), ni un objectif personnel ; je m’y engage comme je suis engagée dans la fonction de maire, pour l’intérêt général, et avec la volonté profonde de présenter enfin aux concitoyens une image positive de l’engagement politique.

Lire aussi : Législatives, l’important revers d’un vieux Marcheur de la politique

J’ai toujours eu à cœur de réussir ce que j’entreprenais et j’ai la ferme conviction que si les Mayennais me font confiance, je saurai m’en montrer digne ; mon objectif ne sera pas, pendant cinq ans, de passer mon temps à me faire prendre en photo pour songer à ma réélection mais véritablement de travailler sur les dossiers urgents que sont la moralisation de la vie publique, la désindustrialisation, la crise agricole, la crise de l’éducation, l’urgence environnementale, les fractures sociales et territoriales, qu’on constate sur nos territoires ruraux par la disparition des commerces ou la désertification médicale.


1 commentaire
  • Ne votez pas MODEM en MAYENNE, il y a beaucoup plus MODERNE !

    Je ne comprends pas comment il a pu être possible pour certaines candidates à l’investiture EN MARCHE de recevoir pendant l’instruction des candidatures des informations privilégiées les rassurant sur leur chance d’être investi plus que d’autres candidats, notamment en Mayenne circonscription 2. C’est un mépris total pour les autres candidats et candidates. Par contre je crois que cet aveu de GERALDINE BANNIER, est malheureusement bien vrai et a conduit du coup Géraldine Bannier à ignorer les marcheurs de la circonscription 2. On ne la connait pas et elle n’a même pas pris la peine de nous connaitre avant ou même après son investiture. BREF ELLE VA PERDRE DANS TOUS LES CAS. Moi je vais gagner du temps directement EN VOTANT pour un candidat moralement légitime. C’eut été dans la circonscription 1, c’eut été pour GUILLAUME GAROT, et comme c’est dans la circonscription 2 ce sera pour Mr Chevrollier, qui n’a pas démérité. Pas question de marcher plus longtemps à l’ombre d’une apparatchik, du Modem qui à la première occasion comme d’habitude retourner sa veste à son profit en frondant pour lui-même. Voter MODERNE en MAYENNE ce n’est finalement pas voter EN MARCHE, donc MODEM dans la circonscription 2, c’est voter pour vos valeurs, donc ailleurs !!!

    Répondre

Réagir

Par Géraldine Bannier - « J’ai toute légitimité à incarner le renouveau d’En Marche ! »

Publié le: 30 mai 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-société
Château-Gontier Tribune Libre Législatives2017
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS