| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

En découvrant dans un article de Ouest-France du 1er Août 2017 le happening organisé en plein centre-ville, place du Jet d’eau à Laval, par la dizaine de membres de La France insoumise pour marquer l’anniversaire de la mort de Jean Jaurès, Michel Ferron, notre contributeur, a balancé quelques instants entre le sourire amusé et la consternation devant cette « mise en scène » qu’il a fini par qualifier de « pathétique ». Et puis l’envie de réagir, par écrit, l’a emporté. Voici son billet que publie leglob-journal.

- Par Michel Ferron*

En soi, inviter les passants à manger un morceau de tarte aux fraises, sous le prétexte dérisoire que c’était le dessert que le directeur de L’Humanité était en train de consommer à l’instant de son assassinat, peut passer pour une initiative destinée à frapper les esprits en tranchant avec les cérémonies compassées des commémorations républicaines. À moins qu’il ne faille y voir plus basiquement la tentative désespérée d’un parti politique désavoué lors des dernières présidentielles, en dépit du bon score de son leader au premier tour, pour capter l’attention de citoyens désabusés par toutes les comédies du pouvoir ?

Soit, on l’aura compris, il y avait sûrement aussi dans l’intention des organisateurs, la volonté pédagogique de restituer l’arrière-plan du décor du Café du Croissant, lieu du crime. Mais, alors dans ce cas, le vin servi aux Lavallois était-il bien rouge et le café suffisamment arrosé du fort armagnac toulousain que Jaurès appréciait, en bon vivant qu’il était, amateur des plaisirs de la table ?!

Et si, d’aventure, ce grand héraut du pacifisme international, au moment où les balles de son assassin l’atteignaient, était en train de déguster une cuisse de canard confit tout droit venue du Tarn ou de savourer une tomme de Roquefort, comment auriez-vous fait messieurs (et dames) ?

[Vous avez de la chance : l’important détail de la tarte aux fraises est avéré par les historiens. [ cf. Laurent Lasne – Le roman de Jaurès, des idées dans les poings, éd. du Rocher, mai 2014 ]

L’invraisemblable acquittement dont son assassin a bénéficié

Plus sérieusement, si Jean Jaurès appartient à tout le monde et à l’Histoire (notamment à celle de la Gauche), on pourra, sans verser dans l’anathème ni accuser quiconque d’irrévérence ou d’iconoclasme, estimer que la mémoire du député de Carmaux méritait mieux que la dégustation éphémère d’une pâtisserie, même locale !... Il s’agit, pour le moins, d’une piteuse opération de marketing de … mauvais goût.

Fort loin de ces considérations gastronomiques, n’y a-t-il pas toujours matière à tenter d’élucider l’invraisemblable acquittement dont l’assassin Raoul Villain a bénéficié à la fin de son procès – alors qu’il s’était accusé lui-même de son forfait – avant d’être abattu en 1936 par les balles d’anarchistes espagnols ?

Pour ce qui me concerne, adhérent et militant d’un parti que j’estime coupable de gommer de plus en plus cette filiation porteuse d’un héritage ineffaçable, le Jaurès que je préfère est celui qu’évoque mezzo-voce la chanson liminaire (assez oubliée) du dernier disque de Jacques Brel Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?... Les militants de la France insoumise ont-ils pris la peine de la faire écouter en boucle aux gens qui s’arrêtaient ?

« Alors, cette tarte aux fraises, cher Monsieur, était-elle bonne ? Vous en reprendrez bien un morceau ? Non merci, je préfère savourer des fruits plus fermes et plus charnus en écoutant le Temps des cerises !! …  » À chacun son truc,

*Militant du Parti socialiste de la Mayenne


Réagir

Jaurès, sauce tarte aux fraises, non merci !

Publié le: 10 août 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-société
Politique PS Idées
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS