| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Sans nul doute, c’est “une politique”, et pas du style robinet d’eau tiède. Sur son blog et ailleurs Samia Soultani-Vigneron porte, comme on dit, le couteau dans la plaie de la politique politicienne. Elle pointe où cela fait mal. Sarkozyste de toujours, elle fait “ les yeux doux” à la Droite forte, ce courant qui dans l’UMP se place à la droite de la droite.

- Par Émeric T.

Dernièrement justement, on a vu la présidente de la Fédération UMP et « référente Droite forte » de la Mayenne, plein cadre sur une chaîne de télé d’infos en continu. En second plan. Derrière Guillaume Peltier qui était l’invité de la séquence politique du moment. Il faut dire que Nicolas Sarkozy tenait meeting à Paris. Dans l’étrange lucarne, elle se trouvait dans le public. Pendant toute l’interview, on a pu juger de la délectation qu’elle avait à écouter les paroles de celui qui emmène la Droite Forte, ce courant de l’UMP créé en Juillet 2012 par Guillaume Peltier et Geoffroy Didier.

Photo tv - leglob-journal.fr (...) délectation (...) à écouter les paroles (...) (c) leglob-journal.fr

Un courant dont « les idées proposées sont décriées parfois au sein même de l’UMP. » Des « idées extrémistes sous un vernis marketing », et une « conception hors sol de la politique » lit-on ici.

Samia Soultani (mariée à Frédéric Vigneron) “en pince” politiquement pour le bouillant et sémillant Guillaume Peltier - 38 ans - qui a adhéré « en 1996 au Front national de la Jeunesse (FNJ), mouvement de jeunesse du Front national. (…) il [y] est chargé de capter les jeunes catholiques traditionalistes. En 1997, il fonde (...) l’association Jeunesse Action Chrétienté, un mouvement proche de l’organisation Ichtus et qui se mobilise contre le Pacs et l’euthanasie », découvre-t-on sur le Net.

De fait, le parcours politique, vu de l’extérieur par un néophyte non-aguerri, pourrait ressembler plus à une lente opération de "blanchiment politique" et d’assimilation, si on continue la lecture sur sa fiche Wikipédia. En tout cas, du FN, il ira au MNR, le mouvement de Bruno Mégret pendant 2 ans (issu de la scission au sein du Front national). Puis ce sera le MPF, le Mouvement pour la France de Philippe Devilliers (il s’occupe encore des jeunes de 2001 à 2008). Là, Guillaume Peltier quittera son poste de Secrétaire général du MFP pour rejoindre l’UMP. On a connu ce genre de parcours par le passé, aller de l’extrême droite à un parti de la droite dite républicaine pour obtenir plus de visibilité.

Ce ex-professeur d’histoire est-il en phase avec la « Maître de conférence » enseignante de l’IUT de Laval au département Génie biologique qu’est Samai-Soultani Vigneron ? Et qu’est-ce qui pousse ces deux personnes à se côtoyer politiquement dans un même courant et trouver un terrain d’entente ?

Samia Soultani-Vigberon est né au Maroc en 1972, et « rêve pendant des années de voir les marocains égaux en droits, surtout en termes d’accès à la connaissance et au savoir, qu’il s’agisse de pauvres et de riches, de filles et de garçons, de femmes et d’hommes », écrit-elle dans un auto portrait sur son blog. Puis « en Octobre 2004, elle devient Française, quelle fierté !  » .

Capture d'écran du compte de Samia Soultani-Vigneron sur Twitter

La Droite forte qu’elle soutient fait référence au slogan utilisé par Nicolas Sarkozy «  La France forte » lors de la Présidentielle de 2012 et tend à s’opposer à une éventuelle « Droite molle », notion qui est implicitement raillée. Samia Soultani-Vigneron incarnerait-elle par exemple cette droite-là en opposition à une droite plus “bon enfant” au contours moins anguleux, et plus en rondeurs ?

N°2 à la mairie de Laval, elle supplée assez souvent le Maire, le N°1 qui par son activité professionnelle, et ses fréquents déplacements au Sénat l’oblige à monter plus souvent au créneau. Être une femme en politique cela peut paraître un atout. En Mayenne, selon elle, dans un monde très majoritairement fait d’hommes et de pouvoir cela semble apparemment le contraire.

Jugez plutôt : « Vous êtes une femme et une femme qui n’est pas d’ici, et en Mayenne, on a pas trop l’habitude... » Cette phrase discriminante Samia Soultani-Vigneron l’a entendu à ses dépends, « des mots durs, et des phrases désobligeantes » racontait-elle dans un de ses discours, prononcé lors de la Convention régionale Pays de la Loire de la Droite forte en Septembre 2013.

Une femme de droite donc et décomplexée, et qui se veut «  référente départementale de la Droite forte », c’est Samia Soultani-Vigneron. Et même si elle s’affiche forte, elle reste faite de paradoxes. C’est en tout cas une femme en Mayenne qui comme elle l’écrit a pris « conscience que le chemin politique est épineux, et la pente est raide (...) ».


Réagir

Je vote " Mon président !"

Publié le: 8 décembre 2014
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Laval Politique Droite LR Elections
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS