| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Par Marrie de Laval

En Marche !, ce paradoxal mouvement démocrate

C’est fou comme la mise en place et la montée en puissance du « collectif » d’Emmanuel Macron me rappelle celles du Mouvement Démocrate de Bayrou. Ces deux formations sont installées au centre de l’échiquier politique. Elles prétendent faire de la politique autrement, en révolutionnant les méthodes, le discours, les Hommes et la France. Il s’agit aussi pour elles de ne jamais plus se voir ni être vue comme un parti, structure jugée trop rigide, étouffant la parole militante au nom de la discipline interne et partisane.

C’est tellement raccord avec ce qu’attendent les électeurs que l’enthousiasme et le succès sont au rendez-vous. Les médias s’en donnent à cœur joie avec le phénomène Macron, jeune loup séduisant avec ses annonces « iconoclastes, transgressives, trans-partisanes », véritable chalutage à idées pour draguer au plus large du spectre électoral ?

A vouloir faire autrement, il apparaît clairement que ces mouvements n’ont plus que pour unique prétention que celle de mener à la plus haute charge, son leader. Il s’agit ni plus ni moins que d’une machine à gagner les présidentielles

Du Modem canada dry

Bayrou l’a clairement démontré en lançant la mécanique au lendemain, ou presque, de l’accession au pouvoir de Nicolas Sarkozy, prenant par surprise ses propres barons. Dès novembre 2007, il lançait les adhérents dans la rédaction de statuts, juste avant de siffler la fin de la partie quand l’exigence de démocratie interne devenait trop forte.

Avec En Marche ! Point de soucis ! Il s’agit pour les « marcheurs » de monter au gré de leurs envies des comités de soutien, sans soucis de rationalité, d’efficacité. Chacun se sentira maître en sa structure, sans crise d’égo, ni obligation d’arbitrage de la part du siège.

Il pousse même l’astuce à permettre le double "encartement", dans la seule limite de ne pas être issu d’une formation porteuse de valeurs incompatibles avec celle de son association politique. Il oublie juste de dire que tous les partis, statutairement, exigent l’adhésion exclusive de leurs membres.

Pour avoir une majorité parlementaire, il appelle déjà à candidature les citoyens, instaurant parallèlement un numerus clausus aux professionnels des mandats inquiets pour leurs prébendes. D’un coup, il circonscrit toute tentative de recyclage d’élus inquiets pour leur(s) mandat(s) et prétend mieux « tenir » des parlementaires inexpérimentés, jugés plus dociles.

Un marqueur générationnel

En Marche ! se pourrait être une simple association politique de ralliement avec des parlementaires conquis à ses couleurs, sans autre lien qu’un possible versement de subventions de l’État pour financer des meetings. Macron ne se prend pas pour une figure tutélaire à la mode De Gaulle rejetant tout parti, il flatte les trentenaires diplômés, économiquement déclassés, comme Bayrou en son temps visait les quadragénaires inquiets pour leur avenir et ceux de leurs enfants.

Visiblement, le cœur de cible rajeuni ! Bientôt il faudra abaisser l’âge du droit de vote pour atteindre les plus jeunes, paupérisés, sans souvenir ni histoire, et tellement plus manipulables. L’idée est dans l’air, Benoît Hamon et les écologistes l’évoquent déjà.

Souvenons-nous des suites données au discours du Bourget par François Hollande. Souvenons-nous de Ségolène Royale sous les fenêtres de Bayrou afin d’obtenir son soutien pour le second tour des présidentielles contre Nicolas Sarkozy. Souvenons-nous enfin que la peur est mauvaise conseillère et favorise le vote pour un repli identitaire.


Réagir

Je vous fiche mon billet #11

Publié le: 18 février 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-société
Politique Elections Présidentielles2017
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Lisez leglob-journal - Nous contacter par mèl : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS