| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Par Gildas Charlès

Falò delle vanità*

Le ressac de la vague Macron a brisé pour ce 1er tour des législatives les espérances de 2nd tour de nombre de candidats et donc de victoire finale.

Convenons donc que mon pronostic pour la 1re circonscription de la Mayenne s’est retrouvé contredit quand 20 heures sonnèrent et que les résultats furent annoncés, partiels puis définitifs. Et quel définitif !

Certes j’avais le tiercé mais dans le désordre. En effet M. Garot est arrivé en tête, suivi de Mme Mottier suivie de Mme Soultani-Vigneron, cette dernière se trouvant privée de la possibilité d’une triangulaire pour cause de trop forte abstention.

Les Mayennais de cette circonscription refusaient de nouveau à Mme Soultani-Vigneron la possibilité d’être leur députée. Triste désillusion, cruel désaveu, pour celle qui avait probablement mené la meilleure campagne possible, multipliant les rencontres et autres immersions, sans oublier une campagne marquante sur les réseaux sociaux ici

L’avenir le dira

Sont-ce les électeurs UDI qui lui ont fait défaut, préférant offrir leurs voix à Béatrice Mottier ou Philippe Habault ? En tout cas, Samia Soultani-Vigneron n’a pas tardé à en tirer une conclusion radicale en démissionnant de son poste de 1re adjointe à Laval, et ne conservant que son mandat de vice-présidente de la Région Pays de la Loire. Elle qui a toujours affirmé que la politique n’était qu’une parenthèse dans sa vie, a-t-elle décidé de la refermer plus vite que souhaité ? L’avenir le dira.

Elle fait montre en tout cas d’une attitude que nous pourrions qualifier de noble, ou pour le moins courageuse : élue de conviction, elle estime que ne satisfaisant plus aux attentes des électeurs, elle se doit de partir. Ils sont peu nombreux les politiques à s’appliquer cette cohérence. Maël Rannou le candidat EELV fait de même.

Quant aux deux protagonistes restant pour la première circonscription, qui pourrait sortir vainqueur de cette période électorale où nous allons de surprise en surprise ? Guillaume Garot a profité pleinement de sa position de député sortant. Les débats actuels avec sa concurrente, Béatrice Mottier, montrent sa parfaite maîtrise de ces joutes électorales.

Rude et serré

Mme Soultani n’ayant donné aucune consigne de vote, précisant même que les électeurs avaient désormais le choix entre deux candidats pro-Macron, pour qui voteront ses électeurs ? Olivier Richefou, président UDI du conseil départemental de la Mayenne, après avoir soutenu Mme Soultani, s’est empressé de faire un communiqué pour appeler à voter pour Béatrice Mottier rappelant son appartenance à la majorité départementale, chose qu’il semblait pourtant lui nier avant le 1er tour.

Il n’est pas dit que ces soutiens soient bénéfiques, certaines marcheurs pouvant au final choisir Guillaume Garot qui ne manque pas une occasion de rappeler tout le bien qu’il pense d’Emmanuel Macron et de sa volonté d’être compté dans la majorité présidentielle à venir. À l’avantage ou l’inconvénient de Béatrice Mottier qui s’avère bien seule, n’ayant que peu de soutien au sein de la majorité locale.

La bataille sera rude. Le résultat serré selon moi mais une chose semble sûre : au soir du 18 juin, les partis traditionnels, LR/UDI et PS, tant localement que nationalement, n’auront d’autres choix que de préparer leur recomposition.

*Le bucher des vanités


Réagir

Je vous fiche mon billet #18

Publié le: 16 juin 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-société
Laval Politique Législatives2017
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS