| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Par Gildas Charlès

Un si vil Été

L’Automne est là et sa venue n’était point nécessaire pour que nous puissions ramasser, comme les feuilles mortes, les polémiques à la pelle.

Entre burkini, mises en examen diverses et variées dans l’entourage de certains élus, gauloiseries, incarcérations préventives d’extrémistes radicaux - à ce sujet, pourquoi uniquement mettre l’Islam en exergue ?- jusqu’à l’attentat de Nice où l’abject a été encore une fois atteint.

Dans ces conditions, comment espérer pour nos citoyens un intérêt pour la chose politique ?

Et qu’ont-ils à gagner à soutenir ce personnel politique qui n’a de cesse de préférer la forme au fond ?

Ultime tentative pour éviter la critique de leurs manquements répétés ? Populisme, clientélisme ? Quel que soit le -isme que vous attribuerez à cette façon de faire de la politique, n’oubliez-pas qu’une fois au pouvoir, il y aura toujours de bonnes raisons pour nous expliquer « Nous ne savions pas, et nous ne pouvons plus !!! »

Pourtant, les Français semblent avoir encore l’espoir en ce fameux homme providentiel, celui qui par son discours se révélera être celui qui relèvera la France. Faut-il que nous soyons naïfs, idéalistes pour encore y croire ?

Le temps de l’action présidentielle, raccourci par le choix du quinquennat, n’est finalement pas celui de l’efficacité, et des actions à effet immédiat. Et il l’est encore moins car le voici grignoté par ces primaires qui font démarrer l’élection présidentielle presque un an avant son échéance réelle. Vous trouviez le temps du septennat trop long ? Regrettez-le, sept années donnaient finalement du temps à une action politique pour tenter de faire effet.

Regardez aujourd’hui le résultat de ce dernier quinquennat ? Un an de perdu au départ du fait d’une improvisation et d’une non-préparation qu’on n’ose croire possible et trois années d’(in)actions plus ou moins réfléchies.

Pourquoi insister sur ces primaires ? Car ce temps politique n’aurait jamais dû exister. Le suffrage universel direct pour élire un président a été choisi pour permettre cette rencontre directe entre le peuple Français et celui qui s’estimait en mesure de le conduire, au dessus des partis.

Seulement ces derniers ont, au fil du temps tenté, pire, réussi à reprendre la main sur l’élection majeure ; et aujourd’hui plus encore, les primaires sont devenues le nouveau 1er tour de la présidentielle.

Ne vous faîtes pas voler la prochaine élection présidentielle, participez donc à toutes les primaires possibles car elles sont ouvertes. Assurez-vous qu’en mai prochain, vous aurez au 1er tour, le seul candidat qui doit être là : celui que vous souhaitez pour les cinq prochaines années.

Ne vous laissez pas embarquer dans de vaines polémiques ; insistez pour avoir les réponses aux réels problèmes que rencontrent notre pays et notamment la montée inexorable du chômage.

Jouez de votre civilité, tout simplement, les débats n’en seront que plus dignes.


1 commentaire
  • Je vous fiche mon billet #3 10 octobre 2016 14:24, par marrie de Laval

    "la montée inexorable du chômage." Que cette montée existe, soit ! Mais qu’a-t-elle d’inexorable alors que tous les choix politiques mis en œuvre aboutissent forcément à ce résultat ... de façon tellement organisée par ignorance ou connivence. Par contre, tant que nous conserverons ce cap, le résultat sera, inexorablement, la hausse du chômage ...

    Dire, sans dénoncer, le caractère inexorable de la chose revient à se dégager de toute responsabilité morale ou politique envers ce sujet. Or, c’est faux ! Il n’y a pas de hasard, ni de "main invisible du marché" comme un dieu de l’économie ... mais une nécessité pour certains de favoriser la servilité, l’inégalité et la désunion, nouvelle trinité de la féodalité financière au détriment de l’Etat souverain.

    Répondre

Réagir

Je vous fiche mon billet #3

Publié le: 10 octobre 2016
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-société
Disparités Regard Politique Elections
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS