| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Suivons le conseil de Georgia O’Keeffe, prendre le temps de regarder autour de soi. S’arrêter pour observer et comprendre. Être au delà de la réalité. La percevoir et ne pas se contenter de ce qui est visible, de ce qui est évident. Comme une fleur que l’on voit surtout dans sa globalité. L’artiste nous dit ce qui n’est pas révélé. Essayons voir, tentons de dépasser l’apparence, même si « voir prend du temps ».

-  leglob-journal

L’essence même des choses

- par Valérie Rellier de Jean -

Bien qu’elle ait obtenu le prix de la meilleure nature morte, Georgia O’Keeffe, est découragée par le côté académique et conventionnel de cet enseignement qu’elle qualifie de pure imitation stylistique. Et ce n’est pas sa voie. Ce qui l’anime et l’a fait vibrer, c’est le ressenti, c’est la profondeur du sentiment éprouvé dans la perception de la réalité.

Elle a des idées très nettes sur les sujets de ses œuvres futures : « Je sais que je suis incapable de peindre une fleur, je ne sais pas non plus peindre le scintillement du soleil sur le sable par un beau matin d’été, mais j’espère pouvoir à travers la couleur transmettre mon expérience de la fleur ou l’expérience que la fleur rend importante pour moi à un moment donné  ».

Sa lecture de l’ouvrage de Vassily Kandinsky Du spirituel dans l’art renforce sa conviction. Pour ce maitre de l’abstraction, couleurs et formes ne doivent plus être tributaires de la nature en tant que modèle mais exprimer les sentiments du monde intérieur de l’artiste : l’œuvre d’art est une transposition visuelle de la perception que l’artiste a de la vie.

« J’ai décidé de recommencer à zéro, de me débarrasser de tout ce qu’on m’avait enseigné, de valoriser ma propre pensée... »

Autre rencontre décisive pour Georgia O’Keeffe, le photographe Paul Stand. Sous l’influence du cubisme, celui-ci photographie des objets ordinaires de très près, dans une lumière appropriée. Après agrandissement, ils se transforment en images presque abstraites.

« Il me semble que ces derniers temps, j’ai regardé les choses et que je le vois comme tu les photographierais… Je crois que vous autres, les photographes, vous m’avez fait voir, ou plutôt fait sentir des couleurs nouvelles. Je ne peux pas en dire plus, mais je crois que je vais arriver à les peindre  ». L’artiste a trouvé son style, unique, identifiable ; sa signature qui va faire sa renommée.

Éprise de nature, Georgia plonge son regard dans l’univers des iris blancs, iris clairs, iris foncés, pavots d’orient rouges, rosés ou blancs, fleurs de magnolia ou de datura, pensées... Le procédé photographique et l’agrandissement surdimensionné révèlent un détail insoupçonné jusqu’alors. Elle se concentre sur leur texture, l’aspect cireux des lis, le velouté des iris, leurs lignes, leurs dégradés de teintes. Pour obtenir ce rendu sur la toile, l’artiste utilise un apprêt destiné rendre les couches du dessous très lisses et une toile très fine.   Ses peintures, oscillant entre abstraction et figuration, nous donne accès à l’essence même des choses. Elles viennent questionner le visible, nous révèlent quelques choses que l’on ignore, nous enseigne aussi comment voir.

« Une fleur est quelque chose de relativement petit. Une fleur, l’idée d’une fleur, cela parle à tout le monde… Pourtant, d’une certaine façon, personne ne voit, vraiment, une fleur - c’est si petit - et puis, on n’a pas le temps, et voir prend du temps. Alors je me suis dit, je vais peindre ce que je vois, ce que la fleur signifie pour moi. Mais je vais la peindre en grand, en très grand, et les gens seront si surpris qu’ils prendront le temps de la regarder »

Prenez le temps de regarder les fleurs en cliquant sur les images ci-contre à droite.


Réagir

L’essence même des choses

Publié le: 3 mai 2016
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-cultures/idées
Actuel Regard Arts Peinture
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS