| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Législatives second tour. Qui est Josselin Chouzy qui « fait trembler Yannick Favennec  » dans la 3e circonscription de la Mayenne ? Un « néophyte » certainement. Le terme d’ailleurs, il le revendique. Il a conscience à 39 ans, l’âge du Président Macron, d’être en « déficit » de notoriété comme le chef de l’Etat l’a été, il y a quelques années mais pas en déficit d’expérience. Portrait de Josselin Chouzy, le pompier de Laval, en Mayenne depuis 2003. Le candidat de la République en Marche ! qui oblige Yannick Favennec UDI/LR a un second tour, ce qui ne lui était jamais arrivé jusque là.

- Par Thomas H.

« Volontaire », Josselin Chouzy l’est à double titre. Dans son travail de pompier d’abord, il est qualifié de « perfectionniste, de bon pédagogue et de bon formateur : il est instructeur de secourisme ». Avant le retour en Mayenne, il était Pompier de Paris de 1998 à 2003 et il est, selon des proches, capable de « s’investir dans tout  ».

Affiches sous le bras et colle à la main, Josselin Chouzy gravit les marches de l'escalier situé sur l'arrière de son QG de campagne à Mayenne (Mai 2016)Volontaire, il l’est aussi politiquement dans son envie, pour son territoire, d’en finir avec des pratiques et le clientélisme qu’il a pu observer. « Tout ça me fait m’engager pour changer et offrir d’autres logiques aux Mayennais ! » lance-t-il avec assurance. On le sens affirmatif, sûr de Lui.

La "fraîcheur" des candidats

« Samedi, j’étais de garde, moi !... j’avais choisi la caserne, pour observer le silence républicain ». Sous entendu pas mon adversaire. Celui qu’il va affronter au second tour. Ce qu’il appelle « le silence républicain », c’est ce moment où s’arrête la machine médiatique dans la campagne électorale qui doit être suspendu le vendredi qui précède le premier et le second tour.

La "fraîcheur" des candidats En Marche ! parfois reprochée, parce qu’il viennent justement de la société dite civile et sont encore brut de décoffrage en politique, « n’empêche pas la pugnacité des valeurs. Moi je suis sans stratégie politique, ni visée électoraliste, ni clientélisme... » dit-il clairement.

S’il est élu, Josselin Chouzy arrêtera d’être pompier professionnel. Il l’a dit. Il se mettra en « disponibilité » pendant 5 ans, le temps du mandat de député. Ce sera « un député à 100 % » commente un de ses proches. De fait, il est dans la logique Macron avec cette volonté de ne pas cumuler pour remplir pleinement la fonction de représentant à l’Assemblée Nationale, ce que ne font pas, selon lui, des candidats sortants. Néanmoins, il sait qu’il n’est pas certain de retrouver son poste de pompier à Laval. « La vie est un risque ! » commente-t-il.

« Puriste, ouvert à tout, sans à priori négatif, il écoute et tire parti de ce qu’il entend » analyse ce proche qui le voit fonctionner régulièrement dans la caserne à Laval. Il est qualifié de « bosseur ». Mais, revers de la médaille, Josselin Chouzy « c’est aussi un gars qui n’a pas que des amis, peut-être parce qu’il a beaucoup de casquettes dans son job » explique celui qui dit ça. Difficile, en effet, de faire l’unanimité !

Adjoint au maire de Belgeard, il a en charge « les finances et la scolarité  ». Il reconnaît forcément « un déficit d’expérience de la fonction de député  » explique t-il. Son père, Jean-Pierre Chouzy, 66 ans, est celui qui dirige les réunions du conseil municipal dans la petite mairie de Belgeard. Le père, maire, et le fils dans la même équipe ! Ces détracteurs évoquent pour se moquer, ce qu’ils appellent « le syndrome comme papa ». Lui est clair avec ça : « Papa était UMP, il est copain avec Yannick Favennec, je ne le suis pas ; Papa a soutenu Jacques Cheminade à la Présidentielle, moi c’était Emmanuel Macron ! Ce mimétisme, ça me fait sourire !...  »

Lire aussi : Législatives, la stratégie République en Marche ! en Mayenne - par Georges D.

Josselin Chouzy « suit la politique depuis longtemps ». Il se dit ravi « d’offrir un second tour aux électeurs de la 3e circonscription, qui en avait été privé depuis dix ans ! ». Comment le définir politiquement si Emmanuel Macron qu’il a rallié très rapidement en Mayenne est « ni gauche, ni droite » ? Comment se situe finalement Josselin Chouzy sur l’échiquier politique ?

Avant le premier tour des Législatives, leglob-journal écrivait sous la plume de Georges D. : « Après sa candidature aux dernières élections départementales de 2015 sur le canton de Lassay-les-Châteaux, cette nouvelle apparition [De Josselin Chouzy, NDLR] sur la scène politique aurait pour but de "préparer les municipales de 2020 à Mayenne.". »

« Mes valeurs sont le social et le travail. Je suis égalitaire et j’aime aider les plus fragiles...  ». Josselin Chouzy se définit quand on lui pose la question comme un « Social-Démocrate-Libéral  ». Dans cet Ordre ? je demande : « Oui ça me correspond ! » répond-il en ajoutant aussi « mais avec des tendances à droite, notamment sur le monde de l’entreprise ».

À Belgeard, ’l’enfant du pays’ qui se présentait face au sortant Yannick Favennec a été distancé par ce dernier de 5 points. Un comble. Josselin Chouzy est arrivé en second, ce qui apporte de l’eau au moulin de ceux qui pensent que, décidément, en Mayenne comme ailleurs, « nul n’est prophète dans son pays ».


Réagir

La marche dans la 3e de Josselin Chouzy qui « fait trembler le député sortant »

Publié le: 12 juin 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Politique Photographie Législatives2017
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS