| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Un 22 Mars plutôt réussi

Par Thomas H.

Un millier de manifestants selon le comptage effectué par la police ; 1500 selon celui des manifestants. Battre le pavé à nouveau. Mais cette fois pour une revendication plus large, pour la défense du service public dans tous les secteurs, et pour le « progrès social ». À l’appel de l’intersyndicale FO, CGT, Solidaires et FSU, sans la présence de la CFDT, et pour un défilé classique. Du centre-ville à la Préfecture de la Mayenne où les manifestants se sont dispersés.

Dans le long cortège des retraités, des formateurs de l’AFPA, des ATSEM en école maternelle et primaire, des aide-soignants et infirmières des EHPAD et des Hôpitaux, mais aussi des professeurs des écoles, de collèges et de lycées, et puis des agents territoriaux des communes et des intercommunalités du département de la Mayenne, des agents de la Sécurité Sociale, et de la Poste en gréve illimitée.

Le matin, en Assemblée générale, il a été demandé dans une motion à l’intersyndicale nationale que soit instauré « une véritable stratégie de rapport de force dans une perspective de grève reconductible. Nous ne voulons plus de journées de grève saute-mouton. » a transmis au national l’intersyndicale départementale.

La motion réclame aussi une sorte de « convergence » dans l’action. « Nous demandons aussi à l’Intersyndicale d’œuvrer au regroupement des secteurs en lutte. L’Intersyndicale mayennaise (CGT, FO, FSU et Solidaires) s’engage à poursuivre ce combat. » peut-on lire dans le document final rédigée après l’Assemblée générale qui s’est tenue à la Salle Polyvalente de Laval où des témoignages ont été apportés par les grévistes présents.

Dans le cortège qui s’est ébranlé depuis la place du 11 novembre, longeant le quai et traversant la rivière Mayenne, beaucoup d’agents du service public de la Poste. Une très grosse présence des postiers entrés en grève illimitée et des représentants de la France Insoumise.

Parmi les manifestants, on notait la présence de Benoit Hamon. En fait des mayennais aux couleurs du mouvement de celui qui a porté la candidature du PS à la Présidentielle de 2017. Peu nombreux, ils revendiquent une poignée de militants pour le moment en Mayenne.

Et puis des lycéens aussi dans ce cortège du 22 Mars 2018 à Laval ; 50 ans après celui qui allait déclencher en France le Mouvement de révolte de 68. Regroupés derrière la bannière UNL-SD 53, des lycéens. Fédérés dans un syndicat lycéen qui milite notamment « pour le droit de vote à 16 ans, la réduction du nombre d’élèves par classe, l’instauration d’une carte nationale d’accès libre à lecture, une réforme des rythmes scolaires pour ne plus avoir 8 heures de cours par jour »

Dans le panel de revendications de l’UNL-53, signalons aussi « une réforme pédagogique pour vraiment réussir le Baccalauréat, la reconnaissance des droits LGBT et le respect de l’égalité femmes-hommes. »

(c) Photos leglob-journal


Réagir

Laval : plus d’un millier de manifestants au service du public

Publié le: 22 mars 2018
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Actuel Disparités Politique 53
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2018 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS