| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Les écoliers de l'école publique de Désertines, citoyens du monde...Comment faire pour rompre l’effet d’isolement ? Et comment, à des fins pédagogiques, utiliser les réseaux sociaux ? C’est l’expérience que vivent, avec leur enseignant Frédéric Heinrich, des élèves de l’école publique de Désertines, 532 habitants situé dans le canton de Gorron, au nord de la Mayenne. Désertines signifie « lieu désert », selon une étude sur les noms de villages mayennais effectuée par Hippolyte Sauvage. Et avec cette chouette initiative, Désertines est encore un peu plus relié au monde. Nous avons demandé à Frédéric Heinrich de guider les enfants de sa classe dans l’écriture d’un article pour leglob-journal, et voici le résultat.

- Par les élèves de l’école de Désertines*

Avec notre maître, nous avons décidé de voyager en France et dans le monde entier, en restant dans notre classe. Le jeudi 28 Octobre nous avons écrit une lettre pour que les gens nous aident. Nous leur avons demandé de nous envoyer des cartes postales de chez eux. Nous avons pris la lettre en photo puis nous l’avons mise sur internet.

Pour l’instant 30 000 personnes ont vu et partagé notre lettre. « Ça nous fait bizarre, ça nous a surpris mais nous sommes très contents. Maintenant, il y a plus de monde qui connaît Désertines. »

Lundi matin, nous avons reçu nos premières cartes postales qui nous ont donné le sourire. Nous les avons lues et nous avons regardé les photos.

Les élèves de l’école publique de Désertines et leur « maître »

Nous avons pris la carte de la France et nous avons mis des aimants sur les départements d’où venaient les cartes postales. Ensuite, nous avons été obligés de prendre une carte du monde parce qu’il y avait des cartes postales qui venaient de la Russie, du Japon et de la Belgique. Nous avons vu que « le Japon est très loin, c’est en Asie ! »

Mardi matin (le 3 octobre 2017), 45 cartes sont arrivées à l’école. Nous les avons lues pendant la récréation puis nous avons cherché le département d’où elles venaient. Nous avons regardé sur l’image de la carte postale s’il y avait le nom ; si on ne trouvait pas le nom, on regardait le code postal de l’adresse de l’expéditeur.

Ce mercredi matin nous avons découvert les départements 35 (l’Ille-et-vilaine), le 56 (le Morbihan), le 22 (les Côtes d’Armor), le 29 (le Finistère). Ces départements font la région Bretagne.

Les écoliers devant « la carte du monde »

Nous avons eu d’autres lettres : de Paris, Lyon, Angers, Nantes, la Roche-Sur-Yon… Des cartes sont encore arrivées d’autres pays comme la Belgique, la Colombie, l’Irlande, ou l’Allemagne et des journalistes sont venus nous poser des questions sur notre projet pour savoir ce qu’on apprend.

Ce matin, notre maître nous a fait écouter la radio. On l’a entendu, il y avait aussi Maya et Martin qui ont parlé. Maya et Martin ont dit que « ça faisait bizarre de s’entendre à la radio ! »

Nous sommes contents que les gens nous envoient des cartes postales. Nous espérons en recevoir beaucoup ! On voudrait des cartes du monde entier. Pour terminer, on veut dire aux gens « Merci de nous avoir écrit ou merci d’avance à ceux qui vont nous écrire ! »

* Les élèves de CE1- CE2-CM1 et CM2

(c) Photos leglob-journal


Réagir

À Désertines, « les premières cartes postales nous ont donné le sourire »

Publié le: 4 octobre 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
International Éducation Ruralité
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS