| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

L’objectif, c’est bien de conserver avec le départ de Jean Arthuis un poste de sénateur à droite, qui soit donc dans la mouvance majoritaire départementale. Samia Soultani-Vigneron, présidente de l’UMP en Mayenne, et première adjointe à la Mairie de Laval fait cette analyse. Alors le constat, Philippe Henry n’est pas candidat, il s’estompe devant Élisabeth Doineau. C’est elle qui se présentera sous les couleurs de l’UDI pour tenter de remporter l’élection partielle de Sénateur. Et l’UMP pourrait soutenir cette candidature. Philippe Henry, UDI aussi, n’entre donc pas en lice pour tenter de combler le poste laissé vacant officiellement au premier juillet par Jean Arthuis. Un temps pour tout ?

Par Édouard L.

Le partage a été fait. - Le Maire de Château-Gontier qui préside aussi la Communauté de communes ne brigue pas la place de sénateur. Tactique ? Stratégie électoraliste ? Obligation ? Mauvaise négociation ? C’est comme vous voulez ! Philippe Henry se met manifestement en réserve. Se voit-il contraint de prendre de la distance pour pouvoir entamer une course de fond qui pourrait le conduire à repartir en campagne pour briguer un autre mandat national ? Celui de député ? C’est « plus dans ses envies » que de “pantoufler” au Sénat. Sauf qu’il ne suffit pas d’avoir envie !

Monter dans le train « pépère » de la sénatoriale, ça n’a pas (ou plus) de sens disent les détracteurs de cette élection au suffrage censitaire. Le Sénat a longtemps été considéré comme une chambre trop conservatrice, et même Charles de Gaulle voulait le supprimer !

Pour l’UDI, c’est une femme, Élisabeth Doineau qui siège déjà à la Région qui va s’y coller. Il lui arrive de pester contre les camions qui la freinent sur la route pour Nantes quand elle se rend au Conseil régional, non sans raison, car les axes de communications sont déficients. Maintenant, elle voit plus grand et souhaite emprunter l’axe ferroviaire Laval-Paris et retour. Plus rapide. Une envie tenace apparemment puisqu’elle a tenté à plusieurs reprises de briguer un mandat national. Elle pourrait bien, cette fois, faire son entrée dans la “chambre haute” majoritairement masculine où Jean Arthuis a présidé naguère la très puissante commission des finances.

Le partage a été fait. - Vice-Président du Conseil Général, en charge notamment du haut débit, Philippe Henry lui ne sera pas non plus khalife à la place du khalife au département. Le Maire de Changé Olivier Richefou se tient prêt « avec insistance » à prendre du galon, en passant de Conseiller général à la présidence du Conseil Général laissée vacante par Jean Arthuis. Ce dernier conserve toutefois son poste de Conseiller général. Jamais trop de prudence. En tous cas les arrangements entre amis de l’UDI auront tourné cours pour « le gars du sud Mayenne ».

Sans doute que « le gars Philippe » a pris aussi la mesure que l’on ne peut pas être au four et au moulin, en même temps à Paris et en Mayenne et conduire des politiques locales et nationales de concert. Cumuler n’est pas jouer, rappelons-le. Un jour là, un autre ici, et puis il y a la vie de famille.

Philippe Henry tient compte du contexte national, veut se poser en sage quand il souhaite qu’il soit revenu à « plus d’exemplarité et de probité ». Il dit en avoir assez des affaires qui éclaboussent tous les politiques. Mais surtout, n’est-il pas « hanté » par la défaite, celle de la division aux dernières législatives, qui a fait le jeu de l’UMP ? Souhaite-t-il faire une pause, « se refaire une santé » avant peut-être de retourner faire campagne ?

Le partage a été fait. - Peut-être pour un mandat de député UDI du Sud-Mayenne par exemple : surtout quand il s’aperçoit que celui qui a siégé dans son Conseil municipal « bien modestement » disent certains habitants de Château-Gontier s’est fait élire sans difficultés bien avant, il faut bien en avoir conscience, que l’UMP ne se trouve dans la spirale descendante des affaires et de celle de Bygmalion.

Guillaume Chevrollier, devenu député du Sud Mayenne ! C’est de lui dont il s’agit. Ça a été plutôt facile. Tout le contraire de ce que Philippe Henry a vécu. Il avait l’aval de l’UMP et le soutien du "filloniste" François Fillon, le voisin de la Sarthe à Sablé. Du gâteau ! Aussi ça n’a été, disent les railleurs, qu’une «  simple formalité » que cette élection dans une terre mayennaise où la droite est bien ancrée et colle aux chaussures comme lorsque la terre est humide.

Le Parti Socialiste, mais aussi le FN, sans compter d’éventuels dissidents des formations politiques, pourraient briguer également ce “comblement de poste” mayennais au Sénat. Mais les parieurs tablent sur l’UDI qui, cette fois, est perçue comme « une vrai force alternative » à droite. Reste les 888 “grands électeurs” qui choisiront le remplaçant de Jean Arthuis : sont-ils pour autant prêts à élire pour la première fois une femme sénatrice en Mayenne ? Pas si sûr. Préféraient-ils majoritairement le maire de Château-Gontier ? Pas évident non plus !

Bien qu’il faille « élargir ses horizons » comme le préconisait dans un slogan Jean Arthuis qui est resté aux manettes du département de la Mayenne pendant 22 ans, les mentalités de ceux qui auront le privilège de voter pour désigner le locataire d’un bail de 6 ans au Sénat restent toutefois relativement " fermées". Et c’est bien pour cela que le scrutin finalement est toujours ouvert !


1 commentaire
  • Une sénatrice ? Ce serait une première ! 23 juin 2014 20:07, par Ben Voyons

    En bref un fonctionnement en Réseau !

    Autrefois nommé "Copinage " et "Piston "

    Faut il ajouter "Ben Voyons " ?

    Elle est ou la Démocratie dans tout ça ?

    Telle est la question véritable !

    Répondre

Réagir

Mais une sénatrice ? Ce serait une première !

Publié le: 22 juin 2014
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Politique Droite Elections
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2018 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS