| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Les deux enfants ont des rêves mais parce qu’elles sont des filles et parce qu’elles sont belles, ces rêves seront anéantis. Dans plusieurs villes d’Iran des prostituées sont étranglées avec leur tchador, meurtre condamnable selon la charia ; pourtant l’élimination de la corruption (fessad) est le devoir de chaque musulman…nous dit Monique Molière.

Les putes voilées n’iront jamais au paradis - de Chahdortt Djavann

- Critique par Molière M.

Zhara et Soudabeb, joyeuses, insouciantes, sont amies d’enfance. La vie leur sert un plat amer et les sépare pour les réunir dans une même fin tragique. Nul ne pleurera leur mort, nul ne réclamera leur corps. Elles seront effacées comme si elles n’avaient jamais existées. L’intrigue ouvre les portes du désir, de l’envie et de la sensualité sans tabou dans un Iran où la femme ne s’appartient pas. Propriété des hommes de sa famille, jusqu’à sa mort, elle reste sous leur tutelle misogyne.

Les putes voilées n’iront jamais au paradis pourrait se définir comme une chronique d’outre-tombe crue, violente et dérangeante qui pointe le sort réservé aux femmes mal nées. Femmes malmenées, mal loties, femmes fortes, femmes vulnérables, femmes meurtries.

Sacrifiées avant même leur naissance, elles hurlent leur désespoir dans chaque récit divulguant des pratiques qui font perdre à la communauté humaine toute dignité et respect envers elle-même et pointe du doigt la misère affective, l’ignorance, l’intolérance religieuse, mais aussi les maltraitances faites aux petites filles, aux femmes... sans omettre la chape de terreur qui enchaîne toute une population.

Bien plus qu’une voix féministe, ce roman, se veut une voix humaniste. L’écrivaine ne critique pas la religion en elle-même mais ce que l’homme en fait et les horreurs qu’il perpétue en son nom. Ce livre restitue la parole aux tragédies ignorées qui conduisent à cette économie parallèle, qu’est la prostitution.

Je prends mon pied avec vos pères, vos frères, et vos maris. Ça vous choque ? Eh bien, c’est votre problème, bande d’hypocrites ! Je ne vends pas mon corps. Je couche en échange d’argent. C’est un métier honnête et les gens en ont pour le fric. (...) C’est drôle que, dans ce monde de putes où la corruption, le crime et la prostitution de tout genre gangrènent les sociétés, on s’en prenne à nous, ça en dit long sur la régression de notre époque.

Ce n’est pas pour rien que, dès que les extrémistes islamistes s’emparent du pouvoir, ils s’en prennent tout de suite au plaisir en général, et au plaisir sexuel en particulier. Comme les mollahs ici ou les Frères Musulmans en Égypte... Ils ne supportent pas l’idée que leur mère ait écarté les jambes pour les fabriquer. Remarquez, elles auraient mieux fait de s’abstenir. »

En lisant, on regrette presque d’avoir osé soulever un pan du tchador, bien moche qui détruit toute illusion. Ces femmes assassinées, pendues ou lapidées sont exhumées de leur tombe et parlent avec une totale Liberté. Elles n’ont rien à perdre, puisqu’elles ont déjà tout perdu. Leurs récits bousculent tous les préjugés, comportements déviants qui deviennent un mode de survie quand la sexualité est rejetée, transformée en péché, en une chose répugnante... où le Féminin devient l’objet de persécution d’un despotisme aveugle.

Ni anges, ni putains mais victimes, ce livre est le sanctuaire de ces femmes méprisées, leur mausolée. A lire absolument.

Les putes voilées n’iront jamais au paradis de Chahdortt Djavann - (Grasset)


Réagir

Molière a lu pour vous...

Publié le: 7 mai 2016
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-cultures/idées
Actuel Littérature International Critique
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS