| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Un amour impossible de Christine Angot (Flammarion).

Ce n’est pas un roman à l’eau de rose comme le titre pourrait nous le laisser croire mais plutôt une thérapie par l’écriture. Christine Angot livre au voyeurisme du lecteur l’intime de ses parents. Passion, rejet, humiliation, fascination et bien-sûr aveuglement d’une femme coiffée de son amant.

- Par Molière M.

Cela commence à Châteauroux dans les années 50. Une liaison torride naît entre Rachel, une jeune femme d’origine juive, employée à la Sécu et Pierre, rejeton d’une famille bourgeoise, cultivé et polyglotte. Elle, a repoussé le bonheur à deux reprises avant de rencontrer l’homme qui ne veut pas d’elle comme épouse. Rachel accepte tout. Elle vit pour d’éphémères et exaltantes rencontres. Le sexe, cependant, ne gomme pas la différence sociale et un sentiment infériorité mêlé d’admiration s’immisce dans la relation. La femelle est sous l’emprise d’un mâle dominant qui trouve sa jouissance dans la transgression, transgression qui doit nécessairement se répéter pour distiller sa saveur délétère. D’ailleurs, son milieu ferme volontiers les yeux sur un dérapage, pourvu qu’il demeure discret.

Christine vint au monde. L’amour maternel est au rendez-vous et enveloppe la fillette d’une chape de tendresse. Le père se manifeste en pointillé. A l’adolescence, au détour d’un chapitre, Pierre commence à violer son enfant. Déchirure corporelle et déchirure dans la relation parentale, Christine n’arrive plus à appeler Rachel "maman". Cependant l’inceste n’apparaît qu’en creux. Il est comme hors sujet. Quand, des années plus tard, Rachel l’apprend, le choc est immense, la culpabilité domine mais l’ignorait-elle vraiment ?

Christine Angot égratigne notre psychisme avec une histoire complexe, balisée d’ornières incestueuses. Elle dépeint sa mère comme une femme intelligente et vive, prisonnière d’une passion. Un amour impossible est le livre de la réparation, à condition de vivre « ici et maintenant », conclut Rachel, en acceptant la fragilité de la paix retrouvée, et en laissant pénétrer en soi un peu de lumière. Une autobiographie intéressante pour les amateurs du genre !

Molière M.


Réagir

Molière a lu pour vous...

Publié le: 15 octobre 2015
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-cultures/idées
Regard Vie Éducation
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Lisez leglob-journal - Nous contacter par mèl : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS