| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Outre-terre de Jean-Paul Kauffman -

Eylau, qui se souvient du nom de cette bourgade de Prusse orientale ? Peu d’entre nous et pourtant, la guerre a creusé en ces lieux les sillons sanglants d’un désastre. Le 8 février 1807, le maréchal Murat lance contre les troupes russes la plus grande charge de cavalerie de l’histoire.

- Critique par Molière M.

Il est des géographies propices à la démesure comme Eylau, autrefois nommée Königsberg, cette petite bourgade fondée par les chevaliers teutoniques est située dans l’enclave de Kaliningrad en territoire russe. Jean-Paul Kauffmann part à la recherche des mémoires d’Eylau, se glisse dans les interstices de l’histoire et arpente le champ de bataille sur les traces de Napoléon et du Colonel Chabert.

Eylau, une victoire à verser au compte de l’empereur. Vive le pouvoir impérial français et son appétence bestiale de conquête ! Le destin avec une souplesse coupable se plia à l’hégémonie paranoïaque, enfin, pas tout à fait, puisque c’est à Eylau que l’Empereur entendit sonner le glas de sa chance légendaire et mesura le poids de la fatalité.

Ainsi commence le récit de la bataille. Le 14e régiment d’infanterie encerclé, fut anéanti, sous les yeux de Napoléon. La tête froide, il ordonna à Augereau de tenter une opération de sauvetage. Choc de la contre-attaque générale, la cavalerie et la division du général Somov tentèrent de scinder les Français en deux. Bruits furieux, clairons, dans le cimetière d’Eylau Napoléon ne recula pas et fit donner la Garde, sa fameuse vieille Garde.

Il sacrifia ses compagnons de gloire qui reçurent l’ordre de charger à la baïonnette, pas de coup de feu. Électrisés par la présence de leur Empereur, les grenadiers de Dorsenne et les chasseurs à cheval de Dahlmann dans un titanesque corps à corps à l’arme blanche, bouches déformées par les cris de haine, stoppent net la colonne russe. Victoire. Mais…

Qu’est-ce que la victoire quand des milliers de soldats jonchent le champ de bataille en bouquet serré, le regard baissé vers la terre, Russes emmêlés aux Français dans une ultime étreinte macabre ?

Qu’est-ce que la victoire quand les chevaux à l’innocence éventrée gémissent tripes à l’air attendant la mort sans comprendre ? Qu’est-ce que la victoire quand le manteau lourd de la neige enveloppe pudiquement les cadavres et les soldats hébétés de douleur, l’âme oppressée par l’horreur de la boucherie ?

« Ô morts, l’herbe sans bruit croît sur vos catacombes, Dormez dans vos cercueils ! Taisez-vous dans vos tombes ! L’empire, c’est la paix. »

Le colonel Chabert, mort plus qu’à moitié mais miraculé, fut un des rescapés de ce terrible carnage, dont il rendit compte. Son retour en France ne fut pas simple, il dut prouver son identité pour reconquérir son territoire, sa femme et ses droits. C’est aussi ça la guerre, on vous enterre avant que vous ne soyez trépassé.

Outre-terre bruisse autour des cadavres, des spectres mutilés qui renaissent du fracas des combats. Résurgence d’une apogée meurtrière colportée par le murmure de l’histoire et immortalisée, à la demande de l’Empereur, dans un gigantesque tableau. Si vous aimez les récits épiques, le souffle de l’épopée, ce livre ne vous décevra pas. Cœurs sensibles s’abstenir.

Outre-terre de Jean-Paul Kauffman


1 commentaire
  • Molière a lu pour vous... 10 mars 2016 16:52, par marrie de laval

    Il faudra attendre 62 ans pour qu’un Suisse fonde la Croix Rouge à la suite de la bataille de Solférino à la quelle la France de Napoléon III participa ...

    Répondre

Réagir

Molière a lu pour vous...

Publié le: 7 mars 2016
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-cultures/idées
Histoire Littérature International
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS