| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Debout ! À la fois un mot d’ordre et une stature. Être debout, c’est ne pas plier. Une quarantaine de jeunes avait choisi le Parvis des Droits de l’Homme pour organiser à Laval ce qu’il est convenu d’appeler une Nuit Debout. Comme à Paris, comme dans les grandes villes, comme en Espagne par exemple où le mouvement Podemos est né, dans la rue. « C’est la Loi Travail qui a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de notre indignation. » peut-on lire sur le tract que me remet une jeune fille. « Pour passer du clavier au pavé, nous avons décidé d’occuper pacifiquement la place publique, pour rassembler et libérer la parole.  » Reportage à Laval, pour la première Nuit debout.

- Par Thomas H.

Paradoxalement cette Nuit Debout, ce fut d’abord un sitting improvisé sur les escaliers du Parvis des Droits de l’Homme, un espace symbolique plutôt occupé le jour par des adeptes du skateboard. Avant la tombée de la nuit, c’est donc prise de parole et libre expression. Parole libre par des jeunes lycéens et étudiants qui se sentent concernés, « ceux qui ne sont pas présents, ils faudrait arriver à les convaincre » dit Zackari dans le mégaphone.

(c) photo leglob-journal

En guise d’avalanche populaire annoncée à Laval sur les réseaux sociaux, c’est à peine une quarantaine de participant qui sont là. Mais « c’est difficile de mobiliser avec les vacances scolaires ». Ceux qui sont là s’expriment tour à tour. « Nous sommes dans une démocratie hypocrite et erronée dit ce lycéen, et nous avons le pouvoir de la changer. Nous sommes cet espoir, et nous devons aussi avoir à l’esprit que ceux qui sont au pouvoir veulent le garder pour eux. »

(c) photo leglob-journal

Le mégaphone “chauffe” parce qu’il tourne de main en main, mais l’Assemblée générale est « un peu molle » juge Yoan, un Nuit débout qui apparait comme un leader. Les mains s’agitent au bout des bras en faisant des tourniquets quand les jeunes sont d’accord avec ce qui est dit et notamment quand il est question des oppositions dans la société, de « l’économie qui a prit le pouvoir », des scores du Front National, de la « relocalisation nécessaire de la production », de la sortie de l’Union Européenne qui apparait pourtant comme un épouvantail parce qu’il est bien difficile d’évoquer la question sauf à passer pour un Front national. Tous les sujets sont permis.

(c) photo leglob-journal (c) photo leglob-journal

Certains participants annoncent avec un sourire qu’ils n’ont pas l’intention de rester toute la nuit, ni de dormir dehors ; il faut dire qu’il fait froid. Alors il est décidé de se réchauffer un peu par de l’activité militante. Des « ateliers » sont rapidement mis sur pied ; les organisateurs ont tout prévu. On s’activent à l’écriture de slogans qui ont déjà été utilisé par les ainés. Mais dans l’esprit de ces jeunes qui occupent pacifiquement la place publique il y a aussi le mot solidarité. Avec ceux qui bougent, mais y sont contraints comme les réfugiés.

(c) photo leglob-journal

La nuit vient de tomber. Daphné venait juste de dire au mégaphone qu’il fallait dans le mouvement de « l’art pour donner plus de visibilité à l’action poétique de l’art engagé et de l’art politique. » Le slogan de la jeunesse qui doit se réveiller Jeunesse lève-toi !! - tout un programme - est posé au pied du Père Ubu d’Alfred Jarry ; Jarry qui n’aurait pas renier ce mouvement qu’il aurait qualifié de juvénile ; sans doute parce que c’est une première.

(c) photo leglob-journal

Alors que Nuit Debout continue sa quête de changement, des passants s’immobilisent sur le trottoir d’en face pour regarder les jeunes avec leurs drôles de slogans. Les Nuit Debout sont là « pour évoquer tous les sujets sur la place publique et montrer qu’il y a des gens qui pensent aux autres ! »

(c) photo leglob-journal

(c) Photos leglob-journal


Réagir

« Nuit Debout » à Laval : « tout mettre sur la place publique et montrer qu’il y a des gens qui pensent aux autres »

Publié le: 7 avril 2016
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Regard Réforme Politique Libertés
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
(c) photo leglob-journal (c) photo leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS