| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Une lettre ouverte, pour réclamer des négociations et parvenir à un règlement du conflit qui touche la ville et l’agglomération de Laval. S’appuyant notamment sur un rapport de la Chambre régionale des comptes des Pays de la Loire, François Zocchetto, le maire et président des deux collectivités et ses équipes ont décidé de revenir sur un accord de plus de 30 ans mettant en place les 35 heures. Réunions intersyndicales, pic-nic, préavis de grève déposés, et manifestations dans les rues de Laval, la pression des agents ne parvient pas à infléchir la détermination de l’autre partie prenante dans ce conflit. C’est le « mépris total » qui semble prévaloir si l’on en croit l’intersyndicale CFDT - FO et CGT qui estime que « les agents ne sont pas aux commandes et ne doivent pas être tenus responsables de la mauvaise gestion des années passés ». Cette lettre ouverte est signée par deux conseillers municipaux d’opposition à François Zocchetto, accompagnée d’un projet de délibération que le sénateur-maire de Laval n’a plus qu’à remplir pour le proposer en séance du prochain conseil municipal - ce qui n’est pas gagné.

- leglob-journal

- Lettre ouverte par Catherine Romagné et Aurélien Guillot

Laval, le mercredi 12 octobre 2016

Objet : Le conflit des agents avec la ville [de Laval] doit cesser

Monsieur le Maire,

Depuis plusieurs semaines la quasi totalité des agents de la ville de Laval s’opposent à la remise en cause de leurs conditions de travail par votre majorité.

Prenant prétexte d’un rapport de la Chambre régionale de la Cour des Comptes (sur Laval Agglomération) et des recommandations d’un Cabinet d’études ( ENO-Landot) vous voulez revenir sur des acquis négociés depuis de nombreuses années.

Ceux-ci ont pourtant permis des créations d’emplois. Ceux-ci ont facilité la mise en place de services - nombreux et de qualité - à la population lavalloise. Ceux-ci ont crée un climat de confiance entre la population et le personnel municipal. Ceux ci ont permis aux agents une qualité de vie bénéfique pour leur travail et dans leur vie quotidienne.

Nous tenons à vous affirmer que notre soutien aux agents en lutte est total et que si des négociations (souhaitables) doivent avoir lieu avec les organisations syndicales, elles ne peuvent aboutir qu’au maintien ou à l’amélioration des droits acquis et à une extension de ceux-ci à tous les agents de l’agglomération.

Pour nous le « vivre ensemble » indispensable dans notre société aujourd’hui, nécessite un service public local performant avec des agents heureux d’aller au travail, avec le sentiment d’être utiles à la population et considérés par leur employeur.

Nous tenons à réaffirmer plus globalement que la fonction publique est un investissement et non une charge et que c’est par le biais de services publics de qualité que l’égalité d’accès aux droits élémentaires pourra être effective pour toutes et tous les citoyens sur l’ensemble du territoire.

En soutenant les agents de la ville de Laval et de l’agglomération dans leur lutte nous confirmons notre volonté de dire que les valeurs défendues au travers des services publics sont indispensables pour la cohésion de notre société (et donc dans notre agglomération aussi).

Malheureusement et dans le contexte actuel il est plus que jamais essentiel de maintenir un service public local de haute qualité particulièrement dans le domaine de l’école, de la culture, des sports, de la santé...

Non, il n’y a pas trop de fonctionnaires territoriaux dans notre agglomération, ces personnels dans leur très grande majorité ont un sens réel du service à rendre à la population et sont affligés de voir qu’aujourd’hui vous voulez dégrader leurs conditions de travail et leur refuser les moyens nécessaires pour accomplir pleinement leurs missions.

C’est pourquoi nous vous proposons monsieur le maire un projet de délibération que nous pourrions adopter au prochain conseil municipal.

Nous vous prions monsieur le maire d’accepter nos sincères salutations.

Projet de délibération pour le conseil municipal du 14 novembre 2016

Ville de Laval

Délibération conseil municipal du 14 novembre

Application de la recommandation de la Cour Régionale des Comptes concernant l’organisation du temps de travail des agents de la ville de LAVAL.

Le Conseil municipal de la Ville de Laval,

Vu le code général des Collectivités territoriales et notamment les articles ….....

Vu …...

Vu …...

Considérant la recommandation de la Chambre Régionale des Comptes,

Considérant qu’il est opportun de se prononcer sur le régime du temps de travail en vigueur et sur les modalités pratiques de sa mise en œuvre afin de sécuriser juridiquement le régime du temps de travail du personnel de la ville de Laval,

Sur proposition de la commission du personnel-administration générale-finances-gestion de la ville,

Délibère

Article 1er

La ville de Laval prend acte de la recommandation de la Chambre Régionale des Comptes qui demande de se prononcer sur le régime du temps de travail en vigueur et sur les modalités pratiques de sa mise en œuvre.

Article 2

La ville de Laval décide de valider l’ensemble des modalités du régime du temps de travail défini lors du protocole d’accord de 1982 et repris depuis par de nombreuses délibérations et règlements intérieurs tant à la Ville de Laval qu’au CCAS.

Article 3

Le maire ou son représentant est autorisé à signer tout document à cet effet.

Article 4

Le maire est chargé de l’exécution de la présente délibération.

Le maire : signature


Réagir

Par Catherine Romagné et Aurélien Guillot - Le conflit des agents avec la ville [de Laval] doit cesser

Publié le: 13 octobre 2016
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-société
Syndicats Politique Droite Salariat
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS