| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

e siège au sein de la commission, agriculture, pêche au conseil régional Pays de la Loire et depuis l’arrivée de la nouvelle majorité menée par Bruno Retailleau (Les Républicains), je suis indigné par le clientélisme dont elle fait régulièrement preuve et les « chèques cadeaux » versés aux industriels de l’agroalimentaire.

- Par Christophe Dougé*

Les chèques cadeaux aux industriels de l’agroalimentaire

Bruno Retailleau qui s’est soit-disant inscrit dans la stratégie de baisse des dépenses "arrose" l’industrie agroalimentaire sans discernement à coup de centaines de milliers d’euros. En un an de mandat, ce sont plus de 1,5 millions d’euros qui ont été offerts à des entreprises dont le retour sur investissement aurait plus justifié des prêts ou des avances remboursables.

La première alerte s’est produite en juillet 2016 lorsque la majorité Retailleau a voté une subvention de 390 000 € pour un projet agroalimentaire destiné à tester la fragilité des biscuits et des biscottes, soit une aide publique de plus de 77% du budget global du dossier ! Nous estimons que ce type de projets n’est pas une priorité en termes d’investissements publics. Dans le domaine agroalimentaire, il y a déjà tellement à faire sur les enjeux de santé, d’agriculture et d’alimentation durable.

Au lieu de subventionner un modèle productiviste du passé, il faut davantage selon nous, soutenir l’agriculture bio et locale, promesse d’avenir ! De plus, au vu des bénéfices privés annoncés dans le dossier – +5,7 millions d’euros de chiffre d’affaires à 3 ans – la Région aurait dû se contenter d’accorder un prêt voire éventuellement une avance remboursable et cibler l’argent du contribuable sur des projets d’intérêt général qui sans le concours de la collectivité ne seraient pas finançables.

Il est important de noter que nous sommes le seul groupe politique à voter contre ces subventions et à alerter l’opinion publique sur ces questions.

Écologiste en minorité

Depuis chaque commission permanente voit son lot de cadeaux aux industries agroalimentaires. Lors de la dernière commission permanente du 3 février 2017, 280 000 euros de subventions ont ainsi été versées à des industriels afin d’implanter des puces de génotypage sur des canards d’élevage afin d’améliorer leur sélection et leur rentabilité ou encore à un autre projet servant à améliorer la qualité nutritionnelle des poulets surgelés destinés à l’export dans les pays du golfe.

La majorité a annoncé que le règlement d’attribution des aides serait changé mais cela fait déjà 8 mois et nous attendons toujours. L’action d’un élu écologiste en minorité dans une telle commission, c’est de garder le cap d’une politique agricole respectueuse de notre environnement, de notre santé, de nos paysans et en faveur d’une alimentation de qualité. J’estime que c’est notre rôle d’informer et de dénoncer lorsque l’argent public n’est pas utilisé à bon escient.

*Christophe Dougé fait parti du Groupe Écologiste et Citoyen de la Région Pays de la Loire et siège au sein de la commission agriculture et pêche au sein de l’Assemblée régionale.


Réagir

Par Christophe Dougé : Les chèques cadeaux à l’agroalimentaire

Publié le: 27 février 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Politique LR Industries
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS