| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Trois jours à Paris et le reste en Mayenne. C’est le découpage de la semaine d’un élu qui cumule deux mandats, représentant de la Nation et Conseiller départemental. En l’occurrence, il s’agit de Guillaume Garot, le député PS de la première circonscription de la Mayenne qui est aussi élu localement et qui est donc appelé à travailler en Mayenne, les dossiers mayennais. Pourquoi lui ? Car c’est le seul à réellement “jouer la transparence” en publiant régulièrement son emploi du temps. Prenons donc une semaine type, celle par exemple du 22 au 28 Juin 2015, et regardons ce qui est “privilégié”, en se rappelant que la notion de mise à l’agenda est un concept de sociologie de l’action publique. Pas tout à fait anodin.

- Par Édouard L.

Deux déjeuners de presse, un débat, une “tonne” de travail à l’Assemblée nationale, des rencontres localement avec des administrés, un diner officiel au coté d’une ministre mais pas n’importe laquelle et de la présence dans des manifestations locales emblématiques de la gauche pour assurer une continuité, voilà résumé le parcours de l’élu en question.

C’est de façon studieuse que l’ancien maire de Laval aura débuté sa semaine. Par une présence au Conseil départemental à Laval où il aura “croisé le fer” mais à fleurets mouchetés comme à son habitude avec le Président de la collectivité territoriale Olivier Richefou. Dès 9 heures du matin, le Conseiller départemental est donc appelé à siéger dans l’opposition. Certain de son incapacité à être sur tous les fronts à la fois et donc se sachant moins disponible, il siège en séance plénière mais laisse à d’autres conseillers départementaux d’opposition le travail en commissions. Plus mangeur de temps.

Ce même jour à partir de 17 H 15, (le timing est précis !), il se retrouve à sa permanence de député. C’est en centre ville à Laval en face des anciens remparts, où il se rend officiellement accessible à tous ceux qui souhaitent le rencontrer. Le lendemain, le conseiller départemental change de casquette et devient député, l’autre mandat exercé par l’homme politique lavallois.

Ce mardi à Paris est busy comme disent les anglo-saxons. Pas le temps de souffler si on se réfère à l’agenda, même si la journée débute à 11 H00 à Paris avec « une réunion du groupe Socialiste, Républicain, Citoyen (SRC) à l’ Assemblée nationale  ».

13H00, à l’agenda est marqué : « Déjeuner de presse - Le Monde - Paris ». C’est le premier de ses rendez-vous indispensables. ceux qu’on ne doit pas rater avec les journalistes, avec la Presse - celle qui fait l’opinion. Indispensable pour exister, pour assoir une notoriété et assurer un longévité politique. Guillaume Garot le sait qui avait accepté de répondre au premier “interview numérique” en Mayenne pour #leglob-journal -ici.

17h30, ce même jour, après les questions des journalistes du Monde, il s’agit d’une réunion de travail sur le gaspillage alimentaire. C’est un des chevaux de bataille de l’ancien ministre qui avait été Délégué à l’agroalimentaire et qui a rendu un rapport sur la question a la demande du Premier ministre Manuel Valls. Une heure et demi plus tard, toujours dans le même registre, c’est « Rencontre à l’Ambassade d’Allemagne dans le cadre de la semaine du goût  » Prima ! comme disent les allemands surtout quand c’est bon ! Enfin, à partir de 20h00, il est question d’un « Dîner avec Mme Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie au Ministère. » Ce doit être bon aussi !

Une nuit à Paris récupératrice et hop ! c’est reparti le lendemain pour une journée plutôt marathon qui débute à 09h00 cette fois par une « Réunion des commissaires socialistes aux Lois à l’Assemblée nationale ». Le timing indique une heure et demi de réunion préparatoire, car il s’agit dès 10h30 d’entrer cette fois en « Réunion de la commission des Lois  » proprement dite. Après tout c’est le rôle du député de faire les lois !

11h30, Guillaume Garot est à nouveau immergé dans le groupe Socialiste, Républicain, Citoyen (SRC) à l’Assemblée nationale avant de prendre sans doute un taxi pour aller participer à un deuxième déjeuner de presse mais cette fois fort éloigné du premier. Il s’agit de rencontrer des journalistes de L’Opinion qui se présente comme « un média quotidien, libéral, européen et pro-bizness ». Ça ne rigole pas !

15H00, notre homme est de retour à l’Assemblée nationale avec la « Séance des Questions au Gouvernement ». Télévisé, l’exercice est impératif quand on veut exister au niveau national, car il s’agit de montrer son assiduité dans le travail de parlementaire et sa présence dans l’hémicycle. D’ailleurs Guillaume Garot qui est passé du banc des ministres à celui de simple député annonce dans ces agendas, ne jamais rater une séance depuis qu’il est élu. Si on se réfère à ses emplois du temps, ils mentionnent systématiquement sa présence au palais Bourbon dans le 7e arrondissement de Paris, sur la rive gauche de la Seine à ce moment là.

A 16h00, il faut battre le fer pendant qu’il est chaud comme on dit. Le lavallois participe à un débat au cours d’une émission intitulée La séance continue sur la chaîne parlementaire (LCP). Là aussi essentiel ! Car il s’agit d’assurer le service après-vente du gouvernement dont il se sent solidaire et de dire tout le bien qu’il pense de l’action gouvernementale que Guillaume Garot soutient sans faillir. Rappelons simplement que le député de la Mayenne n’est pas un « frondeur » et qu’il a voté pour la motion A du Parti Socialiste. A lire ici.

17h30, après le niveau national, cette fois le député joue à l’international en accordant un « Itw sur le gaspillage alimentaire pour la presse canadienne ». Présenté comme cela, on saisit bien l’aura que cela confère à l’intéressé quand on lit cela sur son emploi du temps.

Jeudi, Guillaume Garot est à la fois Parisien et Lavallois. Parisien le matin dès 09h15 avec une « Réunion de la commission des Lois » au Palais Bourbon et mayennais après un déjeuner vers 15h00, quand il accueille le « groupe du Conseil des Sages de Laval » à l’Assemblée nationale. Puis en fin d’après-midi, c’est transfert par le TGV pour être à Laval à 20h00, où il est question d’une « Rencontre avec le Conseil de l’Ordre et les Avocats du barreau de Laval ».

La Mayenne donc et le retour sur ses terres. C’est ici que Guillaume Garot entame ses journées mayennaises et lavalloises. Sa circonscription est vaste et issue d’un drôle de découpage électoral. Elle va jusqu’à Pré-en-Pail éloigné au sens propre comme au figuré de Laval car située à trois quart d’heures de route. Mais le député est assez présent sur place et ne néglige pas ce secteur du Nord-Mayenne qui lui est dévolu. En ce début de vendredi, il sera dans cette villebplus tournée vers le département de l’Orne que vers Laval pour y assurer une permanence parlementaire.

Le matin de ce même jour à partir de 9 heures 30, il aura été au Conseil départemental à Laval en tant que Conseiller départemental - son deuxième mandat en fait - pour une « Réunion commission économie ». À 13h00, l’agenda de l’ancien ministre évoque un «  Déjeuner avec les maires du secteur de Pré-en-Pail à Saint-Pierre-des-Nids ». Et en début de soirée Guillaume Garot a noté sur son calepin, « 20h00 inauguration du fournil - Montflours ». Ça ne mange pas de pain.

Samedi 27 juin, le travail du parlementaire et de l’élu départemental et donc de proximité se confondent. 11h00, un peu de politique avec une « Rencontre - anciens et nouveaux élus de la gauche au Conseil départemental » cela se déroule à Entrammes, une ville où l’on a déterré en 1987 des Thermes gallo-romains. L’après-midi est encore un peu plus “fun” avec dès 14h30 l’inauguration de la 12e édition de Planète en Fête qui se déroule à Argentré. Pratiques agriculturales divergentes, et positionnement bio, l’après-midi est bon enfant et décontracté. Comme sans doute le matin.

16h30, l’ancien ministre flatte son électorat, celui qui défend l’école et « vote à gauche  ». La fête de l’école des Pommeraies à Laval est incontournable car en plus d’être située dans un quartier « excentré » de la ville, le quartier des Pommeraies n’est pas très loin de celui de Saint Nicolas où une percée du Front National très significative avait été enregistrée dans l’électorat populaire. Signe de malaise. Et comme en plus on vient juste de terminer les travaux de rénovation de l’école qui avait été décidés et encouragés lorsque « la gauche était en responsabilité », alors...

19h00 : la journée n’est pas terminée pour le député PS de la Mayenne. Mais Guillaume Garot mettra-t-il le feu ? En tout cas, il est attendu aux Feux de la Saint-Jean, c’est au Bourny, un autre quartier de Laval.


Réagir

Petite "sociologie" de l’agenda public et de l’emploi du temps du député mayennais PS Guillaume Garot

Publié le: 28 juin 2015
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Laval Politique Gauche PS
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS