| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Le président de l’AMF 53 Alain Dilis revient sur la Convention ruralité qu’il n’a pas signé. Consultés par mail par l’Association des Maires de France en Mayenne, ce sont finalement 80 élus mayennais sur les 180 possèdant une école de village qui ont décidé de ne pas autoriser Alain Dilis d’apposer son paraphe au bas de cette convention initiée par le Préfet de la Mayenne et l’Inspection académique. « Les maires ont affirmé leur attachement indéfectible à leur école, et souhaité l’instauration d’un véritable dialogue s’inscrivant dans la durée et d’égal à égal. » Retour sur cette épisode controversé à propos de cette Convention ruralité, avec le point de vue inédit du président de l’AMF 53.

Par Alain Dilis*

Nous sommes tous attachés à notre école publique et/ou privée au sein de notre commune, sujet très important pour l’avenir de notre territoire et de son aménagement. Autour de cet élément vital se greffent de jeunes familles qui vont pouvoir apporter de la vie à nos communes et en particulier en milieu rural.

Il faut tout mettre en œuvre pour que nos jeunes aient toutes les chances de réussite. Maintenons une offre scolaire de proximité pour conforter leur existence sans définir un modèle unique afin de prendre en compte les caractéristiques locales car la finalité c’est l’intérêt de nos enfants en donnant l’égalité des chances pour tous. Écoles du village à deux classes, trois classes, quatre classes... RPI [Regroupement pédagogique intercommunal, NDLR].

Lire aussi : En Mayenne, le sort de l’École fixé « en catimini » par une convention

Il faut bien évidemment réfléchir à nos écoles en devenir dans un département dont la démographie stagne et dans le cadre de l’intercommunalité qui porte des projets structurants pour l’ensemble des communes sur son territoire. Faire cela, c’est intelligent, dans ce cadre-là, ce ne peut être qu’un atout. L’école, la jeunesse, c’est porteur d’avenir.

Je suis allé avec Joêl Balandraud, membre du conseil d’administration de l’AMF 53, maire d’Evron et président de la communauté de communes des Coëvrons, présenter cette Convention ruralité devant les communes qui composent l’intercommunalité du Pays de Craon à Cossé-le-vivien. Les questions et les échanges avec les élus furent très fructueux. Beaucoup d’interrogations, d’avis divergents, mais en majorité opposés à cette convention. Il s’est avéré que les réticences mises à jour lors de cette rencontre ont été semblables aux réponses à notre consultation effectuée par voie électronique.

Quand j’ai signifié à M. le préfet et à M. le directeur des services de l’Éducation nationale de la Mayenne le refus d’approuver la convention en l’état, j’ai bien senti une déception. Humainement, cela m’a un peu gêné, mais j’ai apprécié aussi l’échange avec ces hauts fonctionnaires de grandes qualités.

Lire aussi : Denis Waleckx et la convention ruralité non signée : « c’est la prime à l’inaction »

Cette convention non signée, n’est pas une porte fermée ! Dans quelques temps, quelques jours, quelques semaines, quelques mois, qui sait et sur la base de la discussion que nous avons eu, cette démarche de conventionnement pourrait très bien être reprise si tant est qu’elle soit encore une priorité au ministère.

Encore une fois, réfléchir en amont à l’avenir de nos écoles en milieu rural, c’est intelligent ! Cela doit permettre aux élus inquiets d’éviter de subir la Carte scolaire. Mais il nous faut plus d’engagement de part et d’autre et surtout beaucoup plus de précisions dans la rédaction de cette Convention ruralité pour la réussite des élèves et pour une évolution de l’offre scolaire publique dans le département de la Mayenne.

* Président de l’Association des Maires de France en Mayenne


Réagir

Pour l’AMF 53 : « il faut maintenir une offre scolaire de proximité, sans modèle unique »

Publié le: 19 avril 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Politique Éducation École Ruralité
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS