| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Ce n’est pas parce qu’on est puissant et riche qu’on gagne à tous les coups en justice. Lactalis vient d’en faire les frais, qui vient d’être débouté de sa plainte contre un autre géant, mais de l’information. Emmanuel Besnier, le PDG de l’empire agroalimentaire (au centre sur la photo) avait été devant les juges pour atteinte à la vie privée contre France Télévisions et Envoyé spécial. Au final, il a été débouté et condamné à devoir leur payer une somme de 2500 euros. Un jugement que leglob-journal a lu pour vous.

Par Thomas H.

On est loin des 50 000 euros que le PDG de Lactalis demandait à France Télévisions, au départ, et en réparation du préjudice qu’Emmanuel Besnier disait avoir subi dans l’émission d’informations intitulé en 2016 « Sérieusement ? Lactalis, le beurre et l’argent du beurre ? » La télé publique ne versera finalement rien : le tribunal de Laval vient de dire qu’ « en l’absence d’atteinte de sa vie privée monsieur Besnier doit être débouté de l’ensemble de ses demandes ».

En creux, dans cette affaire, il s’agit de la liberté d’informer - la Presse étant un des piliers de la Démocratie - et plus généralement la liberté d’expression qui se trouvent en but « au droit de chacun au respect de sa vie privée  » régit par l’article 9 du code civil.

Des articles de la convention européenne des droits de l’Homme et du code civil, en face de l’article 11 de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen. Des textes mastodontes du droit qui doivent cohabiter, se trouver en situation d’équilibre, pour que les journalistes puissent effectuer leur travail et informer correctement, fait remarquer le jugement rendu le 25 Septembre 2017 par Clotilde Ribet, la Présidente du Tribunal de Laval.

Une jurisprudence claire

France Télévisions, écrit donc le jugement avait le droit de donner des informations qui étaient déjà connues par le public puisque de nombreux journaux et magazines les avaient relatées auparavant. Car, note le jugement du Tribunal de Laval, la jurisprudence est claire en la matière.

PDF - 226.8 ko
Jugement intégral

Contacté, l’avocat mayennais du PDG de Lactalis dans ce dossier ne savait pas si son client allait faire appel de ce jugement contradictoire.

(c) photo SKLEDAR/CROPIX/SIPA


Réagir

Pour la Justice, il n’y a pas de violation de la vie privée du PDG de Lactalis

Publié le: 28 septembre 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Presse Justice Industries
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS