| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

impératif d'y passer selon l'article L62 u code électoral...Comment se fait le choix d’un bulletin de vote ? Comment choisir le candidat parmi les onze qui sont proposés à cette élection 2017 ? leglob-journal est retourné dans le quartier populaire de Saint Nicolas à Laval pour rencontrer des électeurs, des votants et leur demander comment il avait opéré pour extraire de la liste des candidats un bulletin représentant le mieux leurs idées. Paroles de votants au sortir des urnes à Laval Saint-Nicolas.

Par Thomas H.

17 heures, Isabelle sort du bureau de vote, avec les clefs de sa voiture à la main. Chevelure auburn et lunettes noires sur les yeux, en raison du soleil qui commence à décliner sur les grands ensembles jouxtant l’École Jean Guéhenno où elle vient de mettre son bulletin dans l’urne.

A 44 ans, elle vient de se prononcer pour Jean-Luc Mélenchon. « Pourtant je ne suis pas forcément de gauche, avoue-t-elle presqu’un peu gênée ; la droite, c’est plutôt ma sensibilité première ! j’ai toujours voter à droite » Isabelle qui est fonctionnaire avoue avoir voté en 2012 pour Nicolas Sarkozy.

Mais cette fois, « moi, ce qui m’a convaincu, c’est le programme de Mélenchon ! Et puis Fillon, les 35 heures qu’il veut remettre cause, ça ne me plait pas du tout ni non plus les 500 000 suppressions de postes de fonctionnaires, je me sens concernée !(...) sans parler de la suppression de l’Impôt sur la fortune, tout ça c’est un programme qui fait peur ! »

Isabelle a suivi le chemin de son compagnon, qui lui aussi a voté pour le leader de la France insoumise. « Et puis les nombreuses casseroles de François Fillon, ça a fini par m’achever et surtout ça m’a convaincu de voter Mélenchon ! »

Guylaine est habillé sportwear, elle a 70 ans, mais on lui en donne dix de moins, ce qui la ravit. « J’ai voté pour un jeune, dit-elle avec un petit sourire, et je l’ai suivi pendant toute la campagne. Macron, c’est un rénovateur quelque part !  » Guylaine sourit et ajoute « j’ai l’impression que rien ne change et qu’avec lui on va pouvoir faire plein de chose ! J’y crois ! »

« Un moment de temps, j’ai flanché pour Mélenchon, et puis...  » Pour notre septuagénaire, « Emanuel Macron n’est pas de gauche, mais l’homme, le personnage parle de lui même, et puis il a cette capacité à rassembler  » ce qui l’impressionne. « Avec cette ferveur de cœur quand il parle, et c’est beau ! »

coté d’elle, Chantal plus jeune de 16 ans a « l’impression qu’avec Macron, pour qui elle a voté, ce sera le changement et qu’il va apporter du renouveau, on en a besoin non ? Moi, j’en ai la certitude ! » Et Guylaine d’ajouter « et puis c’est le seul qui apparaît en couple, et c’est bien d’avoir une épouse sur laquelle on peut s’épauler...  »

Yannick est au chômage. À 42 ans, le voilà sur le carreau. Il a été licencié par une grosse boite en Mayenne qui a fermé une usine après avoir délocaliser une unité entière. Il est amer. « C’est un vote de conviction que je viens de faire. Jean-Luc Mélenchon m’a plus convaincu que les autres. » Et pourquoi pas Hamon ? « il est a mon avis un peu irréaliste et il s’est effacé par rapport à Mélenchon. »

Yannick avoue ne pas suivre les sondages plus que ça, mais il ajoute « si Hamon avait été plus fort, alors bien sur... » En disant cela il sent la contradiction qu’il vient de soulever en laissant penser que les sondages influencent forcément les électeurs. Il sourit. Il estime que Mélenchon, « ces discours sont plus préparés, il y a moins de calcul, et il est plus sincère. »

Pour Yannick y’a pas photo, s’il a voté pour Jean-Luc Mélenchon c’est qu’il a « un vrai programme ! » Et d’ajouter : « J’espère vraiment qu’il ira au fond des choses qu’il a promises, y compris de se retirer comme il l’a dit !  »

« Moi je ne vote pas pour les nazis, ni non plus pour les communistes ! » Thérèse , 70 ans explique avoir connu la guerre et celle de 14-18 par le récit de ses grands parents. Mais elle refuse de dire pour qui elle vient de voter. Thérèse s’éloigne et ajoute « j’aimerais bien finir ma vie un peu tranquille, vous voyez ce que je veux dire ? »

Pour le reste et notamment de savoir qui sera au second tour, là c’est encore une autre histoire. C’est même l’inconnu. Ils auront sans doute le moment venu une attitude spécifique. Mais tous disent ne pas avoir encore réfléchit vraiment à comment il voteront au second tour.


Réagir

Présidentielle 1er Tour : Paroles de votants à Laval Saint-Nicolas

Publié le: 23 avril 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS