| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

l’issue de ce premier tour la France aurait « sauvé les meubles ». C’est le « moins pire » qui est sorti des urnes avec l’accession au second tour d’Emmanuel Macron (23,9%) face à Marine Le Pen (21,4%). Le « moins pire » en apparence, car en fait la montée d’un vote populiste d’extrême droite s’ancre profondément dans notre Paysage Politique Français (PPoF), y compris « chez nous ».

- par Thomas H.

« Pâté de deux chevaux, pâté de droite et de gauche », le mouvement En Marche ! pulvérise les dogmes classiques des partis politiques qui se sont alternés à la gouvernance du pays depuis des décennies. Il sanctionne les partis qui se sont usés au pouvoir et ont déçu nos « compatriotes ». En endossant « le visage du renouveau », comme l’a lancé son jeune leader, il les « dégage » en douceur, pour reprendre la terminologie de Jean-Luc Mélenchon ; son « dégagisme » progresse, lui, significativement (+ 8 points) au dépend du Parti Socialiste (6,35 %) dont il a siphonné méthodiquement les voix. Benoit Hamon, courageux candidat, ayant été lesté par l’étiquette du PS qui ne l’a pas aidé.

Le scénario « vote utile » entonné depuis des mois a fonctionné efficacement en donnant à Emmanuel Macron un boulevard pour le second tour, tant les ralliements et les appels au vote pour lui sont légion. Il se transforme en vote dit républicain, même si l’adhésion aux idées Macron ne se fait pas automatiquement pour une partie de la droite par exemple. Le « Perdreau de la politique  », pratiquement inconnu il y a encore 3 ans de cela dans le PPoF, s’affronte à la dangereuse Marine Le Pen qui camoufle derrière un sourire de façade une «  pro de la politique », avec dans ce duel deux programmes complètement différents, notamment sur l’Europe.

La brasserie chic et la salle des fêtes

Deux conceptions programmatiques qu’ont bien cernées des électeurs sociologiquement différents. D’un coté, majoritairement des jeunes cadres « happy few de la mondialisation » et de l’autre, un agrégat de « patriotes » parmi une classe moyenne déclinante et se sentant déclassée par cette même mondialisation qu’ils fustigent. Le diner dans une brasserie chic d’un grand boulevard pour fêter entre amis une déjà victoire, et de l’autre une salle banale où l’on proclame les résultats, transformée par le FN sur le tard en une piste de dance-défouloir à Hénin-Beaumont.

Le « dégagisme » entamé depuis des mois par le peuple français au Primaire a aussi été fatal au candidat LR. qui a connu selon Jean François Copé, un « 21 avril à droite ». François Fillon, malgré un bon score de forme (19,6%), n’est pas parvenu à se hisser au second tour ce qui est moralement logique et plus acceptable qu’un maintien qui l’aurait « immunisé » et écarté de la poursuite des investigations judiciaires après sa mise en examen pour « détournement de fonds publics ». Ce que les Français n’auraient sans doute pas supporté.

« Sauver les meubles » certes ! Mais est-ce un « ouf ! » de soulagement qu’il faut pousser ? Peut-être, mais en apparence seulement. Car Marine Le Pen (21,98%) progresse partout dans le PPoF . Sans ne plus provoquer de sidération. Sans ne plus faire pousser de cris de frayeur. Ce vote extrême et haineux se banalise, et le Front National et Marine Le Pen progressent très significativement par rapport, par rapport aux résultats réalisés par son père qui avait obtenu 10 ,44 % en 2007 en raison de la présence de Nicolas Sarkozy surfant sur les mêmes idées extrémistes de droite.

La Mayenne encore fidèle aux LR

PDF - 58.7 ko
Resultats 1er Tour Département Mayenne - Source Prefecture

Progression frontiste dans ces fiefs habituels comme dans le Sud, et l’Est de la France bien-sûr, mais aussi dans ces milieux ruraux en apparence préservés mais où la révolte gronde de façon sourde. « Chez nous », Marine Le Pen obtient 16,90 % soit 30 464 voix, derrière le vote LR (27,06%), un vote conservateur qui reste le plus fort en Mayenne, talonné de près par le vote d’En Marche ! (26,04%). Jean Luc Mélenchon (14,87%) est en progression de 8 points par rapport à 2012, Benoit Hamon (5,69% contre 25,87% ) est pratiquement à égalité avec Nicolas Dupont-Aignan (5,61%).

1835 voix seulement séparent Fillon, le n°1 en Mayenne, de Macron, arrivé lui en deuxième position au niveau départemental. C’est peu. C’est ténu. C’est dire si le leader d’En Marche ! et ses sirènes de l’économie libérale a pu séduire un électorat, et de gauche et de droite, en Mayenne, une terre traditionnelle de centrisme, et majoritairement orientée à droite.


1 commentaire
  • 1835 voix seulement séparent Fillon, le n°1 en Mayenne, de Macron, arrivé lui en deuxième position au niveau départemental. C’est peu. C’est ténu. C’est dire si le leader d’En Marche ! et ses sirènes de l’économie libérale a pu séduire un électorat, et de gauche et de droite, en Mayenne, une terre traditionnel de centrisme, et majoritairement orientée à droite.

    Est ce que Macron a réellement séduit un électorat de gauche et de droite en Mayenne et en général en France ?

    Je me pose la question, car un certain nombre de ses électeurs a eu, je crois, un vote de rejet :

    - ceux de droite (LR), envers Fillon et ses affaires supposées ou réelles.
    - ceux de gauche (PS), envers Hamon qui n’a cessé (via les frondeurs) de critiquer les différents gouvernements du quinquennat Hollande.

    A mon avis, c’est en tout cas la fin des primaires qui, il y a peu, étaient présentées comme étant la panacée d’un système. Système qui vient de trouver ses limites.

    Répondre

Réagir

Présidentielle : Macron-Le Pen, deux votes sanction au second tour

Publié le: 24 avril 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Politique Elections Présidentielles2017
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS