| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Une histoire de liberté de circuler que nous raconte Lucas Lechat qui contribue régulièrement à enrichir les colonnes du glob-journal. Récemment, il a traité de la circulation et du stationnement à Laval en amoureux de la Mayenne. C’était un premier article dans la perspective d’un Jeudi-citoyen organisé par la municipalité lavalloise. Cette fois, il nous raconte à la première personne une autre histoire de circulation mais bien entravée celle-ci.

- par Lucas Lechat

Depuis quelques semaines, je travaille sur le port de Montoir-de-Bretagne (Saint-Nazaire, 44). Port majeur dans le transit de marchandises et d’hydrocarbures il est, depuis aujourd’hui, la cible des manifestants routiers et dockers qui comptent bien sur leur pouvoir de blocage de l’économie pour faire bouger le Gouvernement sur la ligne de la loi travail.

Récit d’une journée pas banale

6:26 : Je reçois un SMS de ma responsable pour m’informer que le port est bloqué et qu’on ne peut pas accéder à l’usine.

7:27 : Nouveau SMS pour me prévenir que finalement, l’usine est accessible à pied, en abandonnant sa voiture au bord de la route, à l’extérieur du port. Le temps que je me prépare, j’ai déjà une heure de retard sur mon planning habituel. La route jusqu’au travail s’annonce longue et pénible.

9:15 : J’arrive à Montoir et longe une longue file de voitures garées le long de la route menant au port. J’ai bien compris la situation mais veut quand même vérifier qu’aucun passage n’est possible. Devant l’entrée, les manifestants ont disposé des plots de chantier en béton, des camionnettes barrent la route, des palettes et des pneus brûlent, dégageant un panache qu’on peut apercevoir à plusieurs kilomètres à la ronde, le signale d’un passage à niveau a été déclenché et barre une autre route perpendiculaire.

Je fais demi-tour et retourne rejoindre les autres voitures, garées le long de la route. J’y laisse la mienne puis longe le piquet de grève. La chaleur des pneus qui se consument me brûle le visage. Un des manifestants se met à l’écart pour tousser, incommodé par l’épaisse fumée noire qui s’en dégage.

(c) photo Lucas Lechas pour leglob-journal

9:33 : Après un bon quart d’heure de marche, j’arrive enfin à l’usine. La journée va pouvoir commencer. On apprendra en discutant entre collègues que tout le port est bloqué, et plus encore la raffinerie de Donges. Une collègue qui y habite n’a même pas pu sortir de la ville. Une partie de la matinée est consacrée à rappeler les clients, fournisseurs, visiteurs et candidats qui devaient venir pour leur expliquer la situation et repousser les rendez-vous.

13:23 : Nos collègues d’équipe d’après-midi arrivent au compte goutte, toujours à pied. Ils nous expliquent qu’ils passent toujours sans problème, mais sous les huées des manifestants. Les quelques personnes en horaire du matin qui ont pu arriver jusqu’à l’usine en voiture se retrouvent bloquées dans le port par le piquet de grève qui ne les laisse pas sortir.

17:22 : Fin de journée. Nous repartons à pied pour regagner nos voiture. Il n’y a plus que 5 personnes pour tenir le barrage.

18:10 : Arrivant sur la réserve, je me vois contraint de m’arrêter à une station essence. Anticipant une possible pénurie due au blocage de la raffinerie, beaucoup de monde a pris d’assaut cette même station. Une embouteillage de plusieurs centaines de mètres mène jusqu’aux pompes. Les gérants ont décider de fermer la station à 19:30 (alors qu’elle fonctionne 24/24 h en temps normal) et ont appelé les gendarmes en renfort pour gérer l’afflux de monde et cette fermeture non prévue.

19:26 : J’arrive enfin chez moi, fatigué de cette journée pas comme les autres, et ne sachant pas à quoi ressemblera celle de demain.


Réagir

Récit d’une journée pas banale - Par Lucas Lechat

Publié le: 18 mai 2016
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-société
Syndicats Réforme Travail Industries
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS