| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

ÉCOUTE - La venue d’un Premier ministre, cela se déroule, également, dans l’ombre, et loin des photographes, caméras et autres micros. Six organisations syndicales (CGT, CFDT, FO, FSU, Solidaires, UNSA) ont obtenu une audience commune auprès du Conseiller Franck Morel, un proche collaborateur d’Édouard Philippe qui avait fait le déplacement en Mayenne. Une très grosse heure d’entretien commun en présence également du secrétaire général de la préfecture de la Mayenne. Juste le temps pour les représentants des syndicats d’exposer les problématiques du moment et de faire remonter les griefs.

Par Thomas H.

« Une heure pour six organisations syndicales note la CGT, ce n’est pas satisfaisant, d’ailleurs nous l’avons fait remarquer en préambule au Conseiller Morel  » ajoute la secrétaire de l’UD-CGT qui n’était pas présente parmi les douze représentants des organisations syndicales en Mayenne qui sont allés au devant du collaborateur du Premier ministre.

Elle a débriefé avec les deux cégétistes qui ont participa à la rencontre, et raconte. Au cours de cette audience commune, «  nous lui avons remis un dossier de cinq pages qui détaille de façon précises l’ensemble des problèmes rencontrés en Mayenne. » insiste Isabelle Vitry-Brochard qui estime que « recevoir six organisations syndicales pendant un si court laps de temps, à l’arrache donc, ce n’est pas un bon signe de dialogue social envoyé par l’exécutif  ».

Quand Force Ouvrière 53 avait « demandé une entrevue au Premier ministre » raconte Sébastien Lardeux, le premier mail du Directeur de cabinet du Préfet parlait dans le texte d’« intersyndicale » oubliant - ou pas d’ailleurs - qu’il existe des points de vues divergents par exemple entre la CGT, FO ou la CFDT pour ne citer que ces trois centrales syndicales.

Consensus intersyndical

Le conseiller spécial du Premier ministre Franck Morel était accompagné du secrétaire général de la préfecture de la Mayenne et «  cela s’est bien passé, en fait. Ils ont beaucoup écouté et pris des notes, avec papier et crayon » analyse avec le recul la représentante de FO. « J’ai pris la parole la première sur les EHPAD, j’ai rappelé par exemple les sept minutes par jour accordées aux résidents, la seule douche le matin, et la perte de sens et de valeur des intervenants, et puis j’ai embrayé sur l’hôpital... »

Un sujet qui a fait consensus selon Chantal Lassalle syndicaliste FO à la CPAM de la Mayenne, car selon elle « plusieurs organisations étaient d’accord » avec ce qu’elle avait dit, et l’aurait fait remarqué dans leurs interventions. Sur « les moyens insuffisants accordés à certaines missions du service public, les moyens humains les EHPAD dans les Hôpitaux. » mais il a été aussi question de « l’accueil dans les administrations, de la CAF et de son "projet 2022 qualifié de dangereux", de la CARSAT, ou de Pôle Emploi... »

Solidaires est notamment intervenu à propos de « l’ intégration des élèves handicapés dans les classes ». L’inclusion comme on l’appelle dans le jargon de l’Éducation Nationale, parfois difficile à mettre en œuvre lorsqu’il s’agit par exemple d’enfants autistes. L’organisation syndicale a réclamé un « vrai salaire pour les AVS », quand la FSU a rappelé la «  nécessité d’une vraie formation pour ces Auxiliaires de Vie Scolaire. »

Les douze représentants syndicaux ont pris la parole tour à tour. Il était difficile certainement de ne pas être redondant. « De nombreux sujets ont pu être abordés » parmi lesquels, le principal d’entre eux, ce que les organisations syndicales en Mayenne appellent le « recul des services publics sur le territoire avec les suppressions de lits et d’effectifs à l’hôpital, mais aussi les fermetures de classes et de bureaux de poste... » Les notes des deux écoutants ont du être nourries.

Communiqué commun

Le dossier concernant « Les recrutements dans la Fonction Publique Territoriale » a été mis sur la table. Il a été dit notamment qu’il y a « trop de contractuels actuellement dans cette fonction publique territoriale qui en emploie 20 %, dont 80 % sont des temps partiels imposés » commente Chantal Lassalle. La précarisation donc, mais aussi la souffrance au travail, les salaires « insuffisants », avec des points communs de convergence entre le public et le privé. Il a été question également de l’inquiétude de « la délocalisation de Coriolis », la plateforme téléphonique basée à Laval avec plus de 250 postes.

Quant à l’épineux dossier des « Instances représentatives du personnel », il a été soulevé par l’ensemble des six organisations syndicales avec par exemple les incertitudes liées à la mise en place des ordonnances sur le Travail, qui réduise la voilure de la représentation du personnel dans l’entreprise. Le rôle de « la commission d’analyses des accords passés dans les entreprises qui doit se réunir deux fois par an en Préfecture », mais aussi par exemple «  l’absence de représentation syndicale chez Lactalis ou Noz  » ont été abordé.

L’entrevue a aussi été « l’occasion de souligner la difficulté du patronat mayennais à accepter une activité syndicale dans les entreprises. » note l’ensemble des organisations dans un communiqué signé en commun ; comme quoi il est finalement possible, sur le papier, de travailler en intersyndicale... « En Mayenne, une très grosse majorité des chefs d’entreprises est syndiquée (au Medef ou dans d’autres organisations...), quand, en revanche, c’est difficile de faire valoir les revendications des salariés mayennais après de ces mêmes patrons. »


Réagir

Retour en coulisse sur la visite du Premier ministre en Mayenne

Publié le: 24 avril 2018
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-société
Syndicats Réforme Politique 53
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
Vous aimerez lire aussi sur leglob-journal
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2018 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS