| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Une salle de spectacle avec des gradins montés et démontés spécialement, d’immenses bâches tendues pour faire séparations, une scène plus que respectable, crêpes et cidre à l’entracte et une ribambelle d’artistes. C’est « Le festival de l’humour à la campagne », ce sont Les Embuscades organisées tous les ans par des amateurs au vrai sens du terme. Dans la petite ville de Cossé-le-Vivien, ceux qui aiment l’humour sous toutes ses formes et ne se prennent plus trop au sérieux malgré l’ampleur du succès du Festival, avaient rebaptisée la ville en « Cossé-le-Ribien ». Et c’est sûr, ça rigole bien aux Embuscades.

- Par Thomas H.

L’ambiance est très souvent synonyme de gorge déployée. Et ceux qui viennent voir les “rigolos” sur scène, et ils sont nombreux, ne sont pas des tristes non plus. Ils aiment l’éclate et le rire. Mais très souvent aussi la subtilité et le sourire tendre. Le Festival de l’humour à la campagne annonce la couleur. Ils ne vous prennent pas en embuscades, loin de là, ils disent qu’on va rire et sourire.

Et ils ont raison, car on rit. Sur scène il y a pléthore d’humoristes, mais aussi de musiciens, qui sont aussi des clowns ou les deux parfois, des acteurs rigolos, des hommes et des femmes qui donnent dans le one-man et one-woman-shows. L’avantage, c’est qu’ils se mettent souvent en quatre pour faire rire en chansons, rire par les textes ou bien les mimes.

Des artistes qui viennent de partout. Ce ne sont plus essentiellement des gens du cru. Contrairement à se qu’on pourrait croire, si l’organisation est du coin les « intervenants » sont d’ailleurs, le plus souvent et cela fonde le festival à s’arroger une dimension extra-locale.

De l’humour et de la bouffe. Deux composantes en Mayenne et très souvent indissociables. Et Les Embuscades l’ont bien compris qui proposent de “mélanger” les deux, en mettant le rire sur la table. La sauce, le liant de tout ça, c’est l’humour bien évidemment et à tous les degrés. Tenez par exemple les 25 et 26 septembre 2015, il sera question avant l’heure d’un « Réveillon des 1000 et une nuits  ». Un spectacle-repas qualifié d’« évènement ».

Cette année, ce sont des belges qui vont amuser toute la galerie ! Le Magic Land Théâtre propose de transporter les spectateurs aiguiseurs de fourchette à la « cour de Soliman le magnifique à Bagdad  » avec bien-sûr une « lampe merveilleuse » et un « secret espoir d’y découvrir un génie ».

Une belle manière de fêter les « 30 ans des Embuscades ». « Trente ans que ça dure ! ». Un spectacle complet avec des « danseurs et danseuses et leurs musiciens venus d’Orient, le crieur des 1000 et 1 nuits, la réapparition du légendaire Vivien l’Écossais et des serveurs et serveuses du “Bad-Gag Café” ».

Sans rire, et pour sûr tout ce beau monde qui va faire le temps d’un espace dédié dans “le pas sérieux” et dans le “gros texte” - qu’il soit debout sur scène ou bien assis à table - tous, et à moins d’être un cul serré, devraient bien se mettre dans une belle “éclate” !


Réagir

Rira bien qui rira...Et jusqu’au dernier à Cossé-le-Ribien, le Festival qui fête ses 30 balais

Publié le: 14 mai 2015
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-cultures/idées
Actuel Regard Vie Cultures
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
Vous aimerez lire aussi sur leglob-journal
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2018 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS