| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Tout cela n’est qu’« une parodie insultante et intolérable de la messe qui constitue une véritable profanation ne pouvant susciter que réprobation et indignation [...] » Diable ! L’Église catholique, qui se sent attaquée et qui manifestement manque d’humour, ne fait pas dans la dentelle. On ne peut pas dire qu’elle y aille avec le dos de la cuillère.

- Par Thomas H.

Le clip du prochain long métrage Y a avoir du soui [ soui en patois mayennais signifie bazar] et qui « devait créer le buzz sur le net » selon ses concepteurs a enregistré sur la Toile déjà des milliers de visiteurs sur Youtube et se retrouve donc cloué au pilori. Pour l’heure, la vidéo a été retirée et le visionnage est impossible.

Faché - Ni plus ni moins, l’Église parle de ce clip comme d’un « film christianophobe Sur Facebook, il a été créé une page. La riposte suppose d’utiliser tous les moyens de communication. Une page sur le réseau social dominant bien peu fréquentée et baptisée « contre le clip Va y avoir du soui, une honte pour tous les mayennais ».

Tous ? Pas vraiment ! Car il n’y a pour le moment que quelques « fans » qui se sont manifestés : fan, c’est bien le diminutif de fanatique, n’est-ce pas ? L’hostie avait été remplacée par une autre rondelle, bien plus grosse, par un camembert. Ce dernier, c’est presque une spécialité mayennaise et puis deux enfants de chœur plutôt sympas se jetaient sur du vin pas derrière l’autel. Blasphème !

Il n’en fallait pas plus pour que l’Évêque de Laval se fâche tout rouge. « Parodie insultante […] de la messe […]  ». Le représentant de l’Église a vu une « insupportable profanation dans une église mayennaise », ce sont là les termes de sa prise de position.

Pourtant le tournage de la séquence incriminée a été effectué avec l’autorisation de la municipalité de Saint Sulpice, il s’est fait dans l’église du village du Sud Mayenne. Le bâtiment appartient aux contribuables puisqu’il est géré par la commune, en vertu de la loi dite de Séparation des Églises et de l’État.

Il était donc logique de demander le feu vert au maire. Mais l’Église reproche au réalisateur du film « promotionnel » sur la Mayenne de ne pas avoir prévenu le curé. Soit ! Pas bien !

Retrait - Le réalisateur devant cette bronca n’a pas souhaité en rajouter. Il a simplement et sagement expliqué que cette polémique n’avait « pas lieu d’être dans une république laïque au 21e siècle. Polémique qui risquerait de nuire gravement à l’image de la Mayenne.  ».

Dont acte ! Allez, circuler l’Église ! C’est raté, et y a rien à voir ! Dans les média locaux pas de podium cette fois, ni de marchepieds pour promouvoir une Église déjà bien (certains disent trop !) présente. Point final donc.

Reste et ça c’est manifestement un recul certain de la liberté d’expression bien préjudiciable et qui ne glorifie pas la Mayenne. Le réalisateur a retiré les passages dénoncés. Et cet acte d’autocensure, n’est-ce pas là une vraie victoire ? Vous ne croyez-pas ?


1 commentaire
  • Soui-t Mayenne ! 31 mai 2012 22:00

    L’Eglise étant affectée au culte catholique, l’autorisation du curé affectataire est nécessaire pour organiser une réunion dans ladite église. Il va de soi qu’une telle mascarade n’est en rien le culte catholique pour laquelle l’église est affectée.

    Répondre

Réagir

Soui-t Mayenne !

Publié le: 5 février 2011
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Regard Religions Château-Gontier Mayenne Libertés
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS