| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

A chaque fois en tout cas, ce sont des sommes de désespoir qui s’accumulent et qui permettent malheureusement d’aller jusqu’au passage à l’acte. En 2007, leglob-journal avait fait un article sur le suicide en Mayenne. Votre journal estimait et c’est toujours le cas, qu’il s’agit de son devoir d’informer.

- Par Thomas H.

La vague de suicides chez France Télécom va donc avoir des suites judiciaires. Un juge d’instruction va être nommé. C’est une décision qui intervient après la plainte déposée en fin d’année par un syndicat pour « mise en danger de la vie d’autrui » et après le rapport accablant remis en février 2010 au parquet de Paris par l’inspection du travail en charge de l’enquête. Cette information judiciaire concerne les 35 suicides de salariés de France Télécom recensés en 2008 et 2009. 35 : c’est énorme !

La Mayenne aussi - En 2007, leglob-journal avait publié des statistiques. Rien que sur les 6 premiers mois de cette année, il avait été enregistré par les services de secours de Laval en Mayenne le nombre de 360 Tentatives de Suicide au lieu de 285 sur la même période de l’année précédente. Une augmentation significative.

Il s’agissait du nombre de tentatives de suicide répertoriées, mais il y a toutes celles que l’on ne comptabilise pas. Et le suicide avait déjà « gagné » le monde du travail mayennais.

Comme Pierre V. en 2006 qui avait décidé d’en finir. Un salarié d’une entreprise en Mayenne où certains de ses collègues déclaraient rétrospectivement n’avoir rien vu venir. Et pourtant Pierre V., avant de se pendre sur son lieu de travail s’était « baladé » dans l’entreprise avec une corde à la main « comme pour attirer l’attention sur lui ». Mais personne n’avait rien trouvé à redire, bien qu’il n’ait jamais eu besoin d’une corde pour travailler.

Suicide réussi pour Pierre V. sur son lieu de travail en 2006 et bien avant la funeste série de France Télécom, ou celle de Renault ou de Peugeot.

Plus que des ombres...

L’imagination - Journal indépendant en MayenneMalheureusement l’imagination est au pouvoir quand on veut mettre fin à ses jours. En Mayenne, les moyens utilisés sont aussi variés que l’usage des médicaments, des « matières dangereuses et toxiques », de la pendaison qui selon les pompiers aboutissent toutes, ou de l’arme blanche et du chemin de fer. Le rail pour un long voyage sans retour. Se pose alors parfois dans ce dernier cas le problème de l’identification, car la personne n’est pas toujours « réclamée » par ceux qui restent.

L’eau est aussi prisée en Mayenne. On se jette désespérément d’un quai ou d’un pont dans la rivière qui traverse la ville et on finit par être repêché dans une écluse plusieurs semaines plus tard, méconnaissable. Ce fut le cas pour Alain R. en début d’année 2010. Hallucinant palmarès que ces tentatives volontaires d’interruption de la vie ordinaire.

Mais la Mayenne n’est pas une exception. « Le suicide est une réelle grande priorité de santé pour la région. Ainsi la mortalité par suicide en Pays de la Loire dépasse de 25% la moyenne nationale. * »

En France selon le centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc), centre d’étude rattaché à l’Inserm, le taux global de suicides en 2007, s’élevait à 16,3 pour 100 000 habitants. Mais avec un pic de près de 42 pour 100 000 des les hommes de 45 à 49 ans.

* Congrès national des Observatoires régionaux de la santé 2008 - Les inégalités de santé - Marseille, 16-17 octobre 2008.


Réagir

Suicide au travail

Publié le: 10 avril 2010
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Travail Suicide Vie Salariat
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS