| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Signée Maël Rannou, à propos du collectif de citoyens Mayennais dont il fait partie, et qui sont à l’origine de « l’appel à une primaire de gauche ». Une initiative lancée par 25 hommes et femmes de toutes origines, issus de la société civile, des politiques, des syndicalistes, des militants associatifs, etc. qui se disent orphelin-es. Orphelin-es des engagements pris en 2012. Ils « constatent comme des millions d’électeurs et d’électrices de gauche que la plupart des engagements, même minimaux, pris par François Hollande en 2012 n’ont pas été tenus. Dans le climat politique inquiétant du pays, et face au scénario du pire qui se dessine pour 2017 » ils « refusent d’attendre tétanisés l’arrivée d’une catastrophe politique annoncée. » Réunis dans un “Collectif Primaire de Gauche 53”, ils lancent donc un Appel pour une primaire à gauche en Mayenne, mais pour quoi faire ? - Tribune Libre, vue de l’intérieur du mouvement, par Maël Rannou*

- leglob-journal

Voici trois mois, plusieurs politiques et intellectuels lançaient l’initiative « Notre primaire », appelant à la tenue d’un grand débat ayant pour but une candidature unique de la gauche et des écologistes. Rapidement, « Primaire de gauche » se lança également, pour tenter d’en dessiner le contour : combien de personne, comment récolter l’argent pour l’organisation de ces primaires citoyennes, etc.

Ce matin, un appel porté par des personnalités politiques, syndicales et associatives vient d’être lancé (Cf le PDF). Ouvertement tournée vers l’extérieur des partis, il arrive presque à contretemps, alors que les initiatives nationales sont traversées par de grands débats. Le temps file, Daniel Cohn-Bendit vient d’annoncer qu’il ne croyait plus la tenue de primaire possible ; le périmètre n’est pas encore défini, le programme non plus et la mobilisation citoyenne semble bien plus se faire dans les « Nuits Debout » que dans une hypothétique primaire.

Tribune Libre

Par @MaelRannou

J’avais beaucoup de doute sur la primaire : d’une part j’y croyais peu, de l’autre, c’était faire le jeu d’un système présidentiel que je combat vigoureusement. Mais une chose m’avait plu dès l’origine du projet : sur les chaînes de télés, on entendait parler Piketty, Jadot, Porcher, Desplechin, de politique, de vraie politique ! On ré-abordait le fond en refusant la distraction de totems destructeurs comme la déchéance de nationalité. Qu’ils soient politiques, économistes ou écrivains, ces personnalités profitaient de l’accès médiatique pour revenir au fond et proposer de prendre la parole, dans de nombreuses villes, des réunions - ou aucun conférencier ne venait faire tomber son savoir - obtenaient un réel succès.

Puis, les primaires se sont retrouvées en partie reprises par divers partis (PCF, PS, EELV, Nouvelle Donne...) avec des intérêts très divergents. Leurs réunions hebdomadaires sont de petits cénacles bien loin de la promesse citoyenne. On peut être un peu déçu quand, dans la rue, la mobilisation des jeunes n’a pas été aussi grande depuis longtemps et que l’on ressent bien la volonté d’agir.

En Mayenne, j’ai d’abord craint cela quand, venant aux réunions des premiers signataires des appels, je retrouvais d’habituels camarades écologistes ou communistes : si c’est pour refaire des réunions inter-partis, pas besoin de faire semblant ! Seulement le plus motivé d’entre-nous était un non-encarté qui n’avait qu’une envie : casser la verticalité du politique institutionnel. J’avoue que sans lui j’aurai un peu cessé d’y croire tant le spectacle des politiciens effarés par la rue et les initiatives était déprimant...

Mais voilà, ce nouveau compagnon, porte-parole de l’Appel Mayennais, nous a redonné envie d’en parler autour de nous. Et l’accueil fut bien au-delà de mes espérances. Engoncé dans mes habitudes d’interne et de partisan j’avais l’impression que la primaire était enterrée : chez les personnes interrogées les réponses ont été rapides, c’était oui !

Oui pour faire des accords d’appareil et élire un chef ? Certainement pas ! De toute façon le destin et l’organisation nationale des primaires ne dépendra pas de la Mayenne. Et nos signataires, pour la plupart, se fichent bien de savoir qui finira par se porter candidat. Mais tous ont répondu présent à cet appel au débat, à l’échange, qui se formalise par un texte ratifié par plus de 25 Mayennais actifs dans des domaines aussi divers que le droit au logement, l’éducation populaire, le droit à la différence, la lutte sociale, la défense de l’environnement, etc.

Plus important encore, au delà de cet appel aura lieu un rendez-vous, le 28 avril, après une journée de mobilisation (la date avait été calée avant son annonce mais le carambolage m’est éminemment sympathique), pour débattre de la manière dont nous voudrions que ce terrain s’incarne, ici, en Mayenne. Les grandes déclarations télévisuelles et les messes médiatiques ne sont de toute façon pas pour nous mais, en petit territoire, nous avons la chance de pouvoir encore apprendre à nous connaître et créer des ponts.

J’ignore ce que deviendra cette histoire de primaire, ou ce que fera mon parti in fine, mais pour tout dire je m’en fiche un peu. Des citoyens bien loin des partis on envie de prendre la parole, écoutons-les, ce sera déjà un grand pas et pour le reste, on verra bien.

Une primaire de la gauche et des écologistes en Mayenne, pour quoi faire ? Et pourquoi pas, après tout, qui ne lance pas les dés ne remporte jamais la partie.

*Maël Rannou est bibliothécaire et auteur de BD. Secrétaire fédéral d’Europe Écologie Les Verts 53, ex-tête de liste départementale aux dernières régionales.


Réagir

Tribune Libre - « Une envie de casser la verticalité du politique institutionnel »

Publié le: 19 avril 2016
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-cultures/idées
Actuel Politique Commentaires Tribune Libre
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS