| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Par Françoise Marchand (EELV) - Malgré un avis négatif unanime du Conseil National de la Transition Écologique (instance consultative rattachée au Ministère de l’environnement et comprenant des représentants des associations environnementales, des élus locaux, des parlementaires, et des partenaires sociaux), nous dit Françoise Marchand, le gouvernement a publié une ordonnance lui permettant d’organiser le 26 juin prochain une consultation des électeurs de Loire-Atlantique sur l’opportunité de construire un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes. Entre analyse et regrets, c’est Tribune Libre.

- leglob-journal

Tout comme l’utilisation du 49.3, la publication d’ordonnance permet au gouvernement d’éviter tout débat et vote parlementaire. Ce passage en force rend encore moins crédible cette consultation déjà contestable à plus d’un titre.

D’abord parce que la consultation est limitée à la Loire-Atlantique, alors que les deux régions Bretagne et Pays de la Loire sont appelées à participer au financement du projet et des infrastructures annexes (nouvelles routes et voies ferrées, ponts sur la Loire) qui alourdiront la facture.

Tribune Libre

Par Françoise Marchand*

D’ailleurs, en ce qui nous concerne très directement, le département de la Mayenne participe au Syndicat Mixte Aéroportuaire. Le choix gouvernemental d’un seul département semble avoir été fait à partir du résultat de sondages discrets préalables. Faut-il que je rappelle que les responsables politiques mayennais - tant Olivier Richefou, Président UDI du Conseil départemental, que Guillaume Garot, député PS et ancien ministre - s’étaient déclarés favorables à une consultation élargie ? Mais depuis le diktat gouvernemental, et des sondages défavorables, ils sont bien silencieux...

Ensuite parce que je pense qu’aucune garantie de traitement équitable des parties en présence n’a été apportée, les citoyens ne recevront pas de documents partisans pour le oui ou pour le non comme cela avait été le cas lors du référendum sur le Traité Européen, mais un document électronique réalisé par une instance officielle. Il est par ailleurs de notoriété publique que les partisans du projet (Collectivités Locales, Chambres de Commerce et d’Industrie, …) ont beaucoup plus de moyens financiers que les opposants.

La question est biaisée puisqu’il est demandé aux électeurs s’ils sont pour ou contre le transfert de l’aéroport actuel... mais sans que la possibilité du réaménagement et l’optimisation de Nantes Atlantique ne soit validée !

Pourtant, les ingénieurs du Ministère de l’Environnement ont clairement affirmé récemment que le projet NDDL était « surdimensionné », et que deux solutions étaient possibles : réduire le projet actuel ou optimiser l’Aéroport Nantes Atlantique, mais ce n’est pas sur cette alternative que les citoyens devront se prononcer ! C’est, une fois de plus, la confusion totale. Ainsi, Ségolène Royal vient de déclaré aux partisans du « oui », qui croyaient que deux pistes étaient nécessaires, qu’une seule était suffisante et serait éventuellement construite.

Quel que soit son résultat, cette consultation restera donc contestable et sera sans aucun doute contestée au plan juridique entre autres. Cette consultation ne saurait en aucun cas légitimer un projet d’aéroport parfaitement illégal à Notre-Dame-des-Landes, ruineux et destructeur.

Impossible de développer tous les arguments contre dans cette Tribune Libre consacrée à la prochaine consultation, mais je pense que le lecteur intéressé pourra utilement consulter de nombreux sites et je suis prête, pour ma part, à participer à tous les débats contradictoires qui pourraient être organisés en Mayenne.

Le site de Notre Dame des Landes a été choisie en... 1967 pour devenir un grand aéroport intercontinental permettant de faire atterrir le Concorde. Le monde a bien changé depuis, et il serait grand temps de s’en rendre compte.

* Ancienne Conseillère municipale-adjointe au Maire de Laval, en charge des relations internationales et de la coopération, ex Vice-présidente du Conseil régional des Pays de la Loire et candidate aux Sénatoriales en 2011 EELV.


1 commentaire
  • Bonjour , faites comme grenoble qui s’est retirée du syndicat mixte du projet lyon-turin et avec la bretagne ! inadmissible que l’on ne demande pas l’avis de ces habitants qui devront payer !!!Ce gouvernement agit comme dans une dictature et il est temps que les élus contestataires prennent leur responsabilité et virent ces incompetents qui ne voient que leurs interets et privilèges !

    Répondre

Réagir

Tribune Libre - une consultation contestable pour un projet inutile : NDDL

Publié le: 24 mai 2016
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-cultures/idées
Politique Elections Tribune Libre
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS