| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Sans...mais c'est mieux avec !Peut-on avoir des raisons de croire en un avenir meilleur ? La réponse est oui !

Nous pouvons espérer et être optimistes. Ne serait-ce que parce que le propre de l’Homme, c’est de croire en du mieux. Ne dit-on pas qu’après la pluie vient le beau temps.

Sommes-nous alors entrés dans une période de beau fixe, qui permettrait d’espérer du changement bénéfique pour tous et chacun à la fois ?

Journal indépendant en MayenneLa réponse est oui, à nouveau.

Mais il faudra encore être patient.

Car même sous le joug le plus fort, nous venons de voir qu’il est possible de se départir de l’humiliation permanente, de l’oppression et de la corruption élevée au plus haut niveau. Un souffle de liberté incontestable plane actuellement sur des peuples qui nous avaient habitués à renvoyer une image de soumission. Et de pseudo stabilité imposée par la force et la répression.

A bas la résignation

Des raisons d’espérer et de croire en un avenir meilleur peuvent donc être raisonnablement envisagées. Une partie du Maghreb l’a démontré et maintenant des pays comme l’Egypte sont soumis aux mêmes turbulences. Des souffles de liberté irradient les esprits et anéantissent les blocages et les retenues pour ne laisser passer que le nécessaire pour faire sourdre les libertés.

En Tunisie, tous les partis politiques jusque-là interdis ont été autorisés, les prisonniers politiques libérés et des lois d’amnistie sont en préparation pour donner du souffle à la vie démocratique. Des chefs d’entreprises tunisiens qui rechignaient à s’installer dans leur pays parce qu’ils ne souhaitaient pas « partager » leur société avec les représentants des autorités locales voient leur démarche à présent facilitée et surtout possible.

Il a été mis fin en Tunisie au parti unique et à « l’Etat parti » ou le « parti Etat » en fait dirigé et tenu en main par le chef de l’Etat. Voila une voie qui est peut-être montrée aux Français. Qui sait ?

Le bien-être avant tout

Vivre demande du souffle et de la liberté. Et de ce point de vue là, certains pays à travers le monde en manque considérablement. Les droits humains élémentaires non respectés par beaucoup sont bien-sur la condition sine qua none d’une vie acceptable.

Mais que dire des politiques économiques des démocraties dites occidentales qui, malgré tout et oubliant les droits humains, vont à l’encontre du plein épanouissement des individus. Atteintes aux libertés individuelles par l’apposition du poids d’une vision économique unitaire qui supprime des emplois au nom d’une théorie qui par ailleurs à montré ses limites et révélé des dysfonctionnements.

Le souffle de liberté appelle des changements et des ruptures qui sont salutaires. Ils sont rendus possibles par des mouvements d’une forte intensité, des crises telluriques comme les révolutions à l’image de celle qui a traversé et continue de parcourir la Tunisie.

Des changements et des ruptures sont aussi possibles grâce aux rendez-vous électoraux qui jalonnent la vie démocratique d’un pays normalement constitué. Et de ce point de vue là, 2012 en France devrait permettre de croire raisonnablement en un avenir bien meilleur !


Réagir

Un souffle de liberté

Publié le: 31 janvier 2011
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-société
Dissidence Justice Etrangers Cultures Libertés
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Lisez leglob-journal - Nous contacter par mèl : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS