Enfant 44

Livre : Moscou hiver 53. Le corps d’un enfant nu est retrouvé. La famille croit à un assassinat. Mais officiellement, il n’y a pas de crime, il ne peut s’agir à cette époque que d’un accident. Alors comme l’affaire est classée, le doute s’installe.

Par Madeleine C.


Fin 1944. Nous sommes dans un village d’URSS où il ne reste plus rien à manger, rien qu’un malheureux chat que 2 enfants ont pour tâche d’attraper, en cachette des autres habitants. C’est ce qu’ils font sur ordre de leur mère.

Des années plus tard, le vent froid a soufflé, et avec lui les affres de la vie difficile. C’est Moscou dans les années 50. Léo, l’officier du MGB interpelle et incarcère à tour de bras des hommes et des femmes qui sont soupçonnés de dissidence au régime communiste de l’époque.
Sous la couverture du héros de la seconde guerre qu’il a été, pourtant tout va se fissurer pour Léo. Ses croyances politiques, sa vie personnelle et professionnelle. Tout.

Staline et la Pravda (en russe : Vérité )
Staline et la Pravda (en russe : Vérité )

Les années Staline – C’est l’heure de l’action et en même temps du retour aux sources, quand le meurtre sordide d’un enfant déclenche toute une série d’éléments qui fournissent la base de ce roman situé dans un contexte historique. Celui des années Staline où le crime ne peut pas exister dans un régime aussi parfait. Simple et efficace.

La survie avec la peinture du quotidien de la dénonciation, la vie précaire matérielle mais aussi la vie affective de millions de soviétiques, ce sont les années de purges staliniennes qui nous sont données à entrevoir.

Enfant 44 est un roman sur un système qui s’effondre d’un coup dans les esprits de ceux qui en ont été les piliers et les serviles relais. Edifiant. Tom Rob Smith au style mesuré et au rythme frénétique nous tient en haleine d’un bout à l’autre du roman.


Lire aussi : 2012 le Big-Bang : «ma vérité»

Laisser un commentaire