Gare au gaspillage! dit le ministre

lettrelbig-10.jpg

Paris va plaider pour la création d’un comité européen de pilotage contre le gaspillage alimentaire. Fer de lance contre la surproduction mais surtout engagement de Guillaume Garot, le ministre français délégué à l’agroalimentaire. Le mayennais, ancien maire de Laval a fait cette déclaration d’intention à l’Agence France Presse à l’occasion d’une visite en Italie.

 Par leglob-journal.fr avec AFP

lettrelbig-10.jpgoin de la grisaille du nord, dans la péninsule italienne, le ministre en charge de l’agroalimentaire, qui effectue une tournée européenne sur ce thème a déclaré «nous avons beaucoup à faire ensemble. Il y a nécessité de coordonner nos actions contre le gaspillage».
Après Londres et Cologne en Allemagne, Guillaume Garot s’est rendu à Bologne en Emilie-Romagne, présentée comme une «région en pointe contre le gaspillage alimentaire».

Un rouleau de l'été!
Un rouleau de l’été!

Péremption – En Italie, Guillaume Garot a notamment visité un supermarché Coop dont tous les produits proches de la date de péremption sont immédiatement redistribués vers des associations de solidarité, ainsi que la Villa Pallavicini, centre de collecte et de distribution des excédents alimentaires.

Pour le ministre, qui compte lancer en juin en France un «pacte national contre le gaspillage alimentaire», «ce qui compte c’est que les États, avec les collecti-
vités locales, puissent amplifier les mobilisations citoyennes des associations, des acteurs économi-
ques, des producteurs».

300 millions de tonnes par an

L’ONU vient de lancer une campagne mondiale pour réduire le gaspillage alimentaire, évalué aujourd’hui à environ 1,3 milliard de tonnes de nourriture par an. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’agricul-
ture et l’alimentation (FAO), basée à Rome, «dans les régions industrialisées, près de la moitié de la nourri-
ture gâchée, autour de 300 millions de tonnes par an, l’est parce que producteurs, détaillants, et consomma-
teurs écartent des produits qui sont toujours bons pour la consommation».
L’Union européenne s’est fixée, elle, pour objectif de réduire de moitié le gaspillage de nourriture d’ici à 2025. Bon courage!


Laisser un commentaire