| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Est-ce la hache de guerre qu’a déterrée le Préfet de la Mayenne ? Les mesures prises par ses services, en prévision d’une manifestation agricole récente à Laval le laissent penser. Le Préfet de la Mayenne dans un communiqué, a fait ses comptes. Philippe Vignes a chiffré les préjudices que les agriculteurs en colère ont causé ces dernières années lors de différentes manifestations, à 100 000 euros. Une démarche qui apparait nouvelle et courageuse.

- Par Thomas H.


« Des dégâts importants [sur] des biens de l’État et du domaine public », le Préfet énumère les dates où ils ont été commis : le 23 novembre 2012, les 16 janvier et 9 et 10 juillet 2013, comme s’il souhaitait se justifier.

En 2009 aussi, dans la nuit, alors qu’un millier d’agriculteurs en colère avaient intercepté plusieurs camions en provenance de l’étranger, pour protester contre la baisse de leurs revenus, la cargaison de l’un d’entre-eux avait été vidée et avait servie de projectiles. Résultat, la façade de la Préfecture, avait littéra- lement été enduite, crépie, avec des plaquettes de beurre, des yaourts, des œufs écrasés et de la crème fraiche. Tout y était passé, si bien que le jeu de massacre avait pris des allures de foire du trône.

Les manifestants agissaient sous les regards amusés et goguenards des responsables syndicaux agricoles. Des lampadaires avaient été cassés et des caddies, empruntés illégalement, brûlés pour dénoncer le jeu de la grande distribution. Défouloir et amusement garantis, sans risque pour les auteurs. Déjà dans les années 80, la municipalité de l’époque qui n’avait pas apprécié avait dû débourser 10 millions de Francs pour remettre en état du mobilier urbain.

Ce qui est nouveau donc avec cette prise de position récente du Préfet qui interdit par anticipation, c’est que Philippe Vignes fait savoir publiquement l’état des sommes que l’État - et donc le contribuable - a engagé pour réparer les dégâts. Jusqu’à lors, il était plutôt politiquement incorrect d’essayer de savoir et même d’évoquer combien cela avait couté et quand on posait la question par exemple à des autorités de sécurité présentes sur le terrain, il nous était répondu que « de toute façon rien ne serait entrepris contre les agriculteurs ». Immunité de fait dans un département où certains disent même qu’en la matière « l’État de droit est bafoué ».

e Préfet de la Mayenne rompt donc de fait la « loi du silence » qui entourait jusque-là les manifestations des agriculteurs de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs (J.A.) . Ses prédécesseurs pestaient certes, contre les « manières », mais rien ne transpirait. « Se braquer ne sert à rien, il faut dialoguer, sinon on se heurte à des représailles difficiles à gérer », c’était le discours ambiant de l’état de soumission au monde agricole.

Les temps ont semble-t-il changé et la couleur politique aussi. Le préfet a été même plus loin, en prenant un arrêté visant à «  interdire la circulation de tout engin agricole dans un périmètre circonscrit de la ville (...) » Ne pas permet- tre aux agriculteurs d’entrer dans la ville avec leurs tracteurs, les obligeant à changer de stratégie. Philippe Vignes a souhaité « mettre fin à des actions » qui visaient « 5 camions arraisonnés et retenus » en plusieurs points du département sur la « soixantaine contrôlés » par les manifestants.

« Faire la pluie et le beau temps » en Mayenne cela semble en apparence plus difficile à présent pour les agriculteurs de la FDSEA et des J.A.. C’est sans doute cela « le changement ». Mais les 2 syndicats d’exploitants agricoles majoritaires en voix continuent de disposer d’un poids considérable et peuvent toujours continuer à parler haut et fort, avec les politiques et les décideurs.


Réagir

Agriculteurs priés de bien se tenir ?

Publié le: 30 novembre 2013
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Laval Agriculteurs Syndicats Politique
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2018 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS