| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne


- Par Pierre-Jean Rochart -

Barack Obama s’est donc succédé à lui même. Et même si la campagne électorale aura couté 6 milliards de dollars, c’est sans doute mieux comme ça finalement. Autant d’argent pour un statu-quo disent les mauvaises langues. Mais n’est-ce pas le prix à payer ? Après tout il s’agit bien de la nation phare du monde occidental.

Toujours est-il : la stabilité vaut mieux que le cahos qui aurait pu être engendré par la victoire de Mitt Romney. Véritable rupture.

leglob-journal vous propose de prendre de la hauteur et d’effectuer un petit voyage dans le New-York de cette Amérique d’Obama, le jour de la proclamation des résultats de l’élection présidentielle US.


Photo : Pierre-Jean Rochart pour leglob-journal.fr n attendant le bus 38 à Brooklyn-USA, ce mardi 8 novembre, le jour de l’élection, je me suis mis à penser que la campagne ne reflétait pas la vision que l’on en avait en France.

Si chez nous les télévisions diffusaient une image des meetings organisés par les candidats avec assez de fidélité, elles laissaient penser que le pays était en effervescence.

Là-bas le football américain occupait plus les écrans que la campagne électorale. Même chose dans les rues, pas d’affiches publicitaires étalant les visages des deux hommes, pas de tracts aux slogans triomphateurs, ça et là tout de même un panneau dans le jardin d’un particulier ou un badge sur la veste d’un voyageur du métro affichant un choix. Rien ne laissait donc penser que cette élection pouvait changer la marche du pays.

Photo : Pierre-Jean Rochart pour leglob-journal.fr

Avortement et cannabis - De fait, il faut savoir que 60% des américains seulement vont voter pour leur président et qu’en même temps ils peuvent donner aussi leur avis sur 172 consultations populaires, comme légaliser l’avortement dans le Maryland et autoriser la consommation de cannabis dans le Colorado et l’État de Washington.

Cette campagne était triste, coincé il est vrai entre Sandystorm et la tempête de neige à venir. Les Noirs de Brooklyn et les Asiatiques de Chinatown ne semblaient pas concernés. Pourtant, c’est chez eux et chez les Hispaniques que Barack Obama a puisé les voix. Mais où en est donc cette démocratie ?

Les américains en sont à un suffrage indirecte, puisque les votants élisent les sénateurs qui ont élu le Président, et il se peut que ce dernier le soit sans la majorité des voix. Ce fut le cas de Bush, le fils, aux élections de 2000. En ce qui concerne les différents référendums, là nous assistons en revanche à une démocratie directe puisque c’est sur une question sociétale que la population se prononce par état, et choisit ou non, un mode de vie différent de l’état voisin.

Photo : Pierre-Jean Rochart pour leglob-journal.fr

« Il faut relativiser la puissance du vote » - Déjà Tocqueville préconisait une assemblée communale de prise de décision (les Town Meeting) permettant à la population d’exercer directement un choix. Pour autant pourrait-on croire que la démocratie c’est ça ? Choisir c’est savoir, c’est reconnaître, c’est envisager un avenir. Gageons que le votant, quel qu’il soit, ait agi de la sorte.

Il faut aussi relativiser la puissance du vote et même si l’abstention se comprend dans le New Jersey occupé à penser les plaies engendrées par Sandy, on ne peut que regretter un taux global de 43,2% d’abstention, dans ce pays qui se veut un chantre de la démocratie. Un pays où le pouvoir est au peuple : " Nous le peuple des États-Unis..." dit le préambule de la constitution, au lieu des états.

Et comme il se doit, le nouveau président agira pour l’ensemble des américains. N’a-t-il pas dit cela le soir de son élection : « Nous sommes plus grand que la somme de nos ambitions personnelles et nous sommes plus qu’une accumulation rouge et bleue ».



2 commentaires

Réagir

Four more years !

Publié le: 13 novembre 2012
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-cultures/idées
Actuel Regard Commentaires Elections
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS