Bras de fer!

Le poing sur la table ! Voilà qui ne semblait pas jusque-là ressembler au socialiste Jacques Auxiette, qui nous avait plus habitué à véhiculer une image de consensus, tout en rondeur et en bonhomie.

Sans doute a-t-il été boosté par la victoire de la gauche, doublée de sa réélection dans un fauteuil à la présidence du Conseil régional des Pays-de-la-Loire. Et se sent-il pousser des ailes ?

Il entame son mandat sur les chapeaux de roues. Et par une charge contre la réforme territoriale que prépare le gouvernement. Ce qui en fait sera une fusion ( ce genre de concept est à la mode ), et verra surtout la disparition des élus départementaux et régionaux pour ne créer qu’une seul entité : celle de conseiller territorial.

Dans son article premier la loi stipule : « À dater du renouvellement cantonal de 2011, les conseillers généraux, désormais dénommés conseillers territoriaux, règlent par leurs délibérations les affaires départementales au chef-lieu du département et les affaires ré...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnez-vous!

Pour lire la totalité de cet article, choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal