Cartes de Presse et liberté d’informer

3 mai, Journée mondiale de la liberté de la Presse, espace consacré à toute une profession. Et parce que des centaines de professionnels sont morts, ont été blessés, incarcérés, tabassés, muselés ou intimidés dans l’exercice de leur travail, c'est à eux que leglob-journal.fr dédie ces quelques lignes, lui qui a été aussi entravé dans son métier d'informer. Des lignes qui se veulent de continuité. 
Par Thomas H.

Avec l'aimable autorisation de Plantu

3 mai, une journée comme celle de la Femme, de l'eau, de la fin de l’esclavage ou bien de lutte contre le Sida. 24 heures, c’est déjà ça! La date a été instaurée par l'Assemblée générale des Nations Unies en décembre 1993, mais depuis la liberté de la Presse n’a pas globalement progressé ; non pas vraiment. En France, selon le baromètre de Reporters sans Frontières, le Pays des Droits de l’Homme a même été rétrogradé depuis 2002 de la 10 ème à la 44 ème place (2011) . En 2019, elle est un peu "remontée" à la 33 ème place... Pas vraiment ...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici