Carton (presque) plein!

53,07 % : pour Nicolas Sarkozy, en Mayenne. Comme, si à «rebrousse-tendance», le département souhaitait le voir ré-élu! Le département a été fidèle à son ancrage à droite et a dit qu'il voulait conserver ses valeurs traditionnelles.

Par Thomas H.

 

La Mayenne n’est pas seulement « un vivier » de personne âgées préférant la sécurité même si 10% de la population à plus de 75 ans, ce qui est très important sur une population de 300 000 habitants.

L’électorat du président sortant trouve bien-sûr son miel parmi une masse importante de retraités mais pas seulement.

Les jeunes sont aussi par tradition ou facilité tournés vers la droite sans doute en raison des opinions de leurs parents. Voici quelques paroles de jeunes mayennais qui ont été relevées au hasard sur un réseau social bien connu, le soir du 6 mai 2012.

Est-ce que quelqu’un aurait une corde à me prêter? » : la formule est laconique, mais elle parait reflèter somme toute l’état d’esprit ambiant quand on sait que ce moyen est très utilisé dans le milieu rural et agricole pour en finir.

Nous sommes au soir du second tour. Et le remord additionné à la colère fait se lâcher la parole. Sur les réseaux sociaux, au fil des messages, les jeunes mayennais se lâchent : « On annonçait la fin du monde pour 2012, ça sera juste la fin d'un pays... La France. » Parfois le lyrisme est de mise, car l’heure semble grave pour des jeunes dans un département qui ont l'impression de perdre leurs repères. « Famille, pays, ruralité ».

Mais on se console comme on peut : « au moins la Mayenne est l'un des seuls départements à avoir voté majoritairement pour notre Nicolas Sarkozy...»

Un des département en effet car dans l'Ouest, la Vendée a voté à 55,6% pour le sortant, le Maine et Loire 51,1%, provoquant...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal

J'ai un compte, je me connecte