| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Par Gildas Charlès

A mort les abstentionnistes !*

Oui à mort ! Pourquoi s’encombrer de celles et ceux qui ont pour toute vision politique la non participation ? Ou pour paraphraser Jean-Paul Sartre qui disait en 1968 « élections, piège à cons  », déclamons « abstention, piège à cons  ». Puisqu’ils rejettent le « système », un de leurs arguments préférés pour justifier leur inaction, sous prétexte que le dit système ne serait pas en mesure les représenter, autant donc les jeter hors du «  système ».

Voter est un droit, il n’est juridiquement pas une obligation, ce que je regrette, mais je reconnais que comme pour tout autre droit, il reste cette liberté de l’exercer ou pas. Dois-je rappeler que le droit de vote, comme le précisent si bien nos cartes d’électeurs est également un devoir civique ? Et que tout citoyen devrait moralement s’y contraindre.

Alors oui, je tente de vous convaincre que non, l’abstention n’est pas la nouvelle quintessence de l’expression politique. « Vive l’inexpression !  », le « n’a pas voté ! » serait devenu un acte aussi militant que le « a voté  ! ».

Douce escroquerie à mon sens, sauf à considérer que les abstentionnistes aient pour devise « Qui ne dit mot consent » et qu’ils s’en remettent à ceux qui iront voter, au risque du pire comme résultat, pour décider quelle société sera construite pour les cinq ans à venir. Entre « la voie des urnes ou la voie du silence », mon choix est fait. Se taire, ce n’est pas participer… Il me semble même assez paradoxal de réclamer un changement du système , et même difficile d’y parvenir, en partant du principe de s’en exclure par cette absence.

J’entends que l’abstention aurait un poids démocratique à prendre en compte, parce qu’il serait aujourd’hui le premier parti de France. Mais de quel poids pèse-t-elle ? Quand ce non-vote vaut moins ou autant qu’un bulletin raturé ou blanc ?

J’entends que ces abstentionnistes font cela pour ne pas cautionner ce « système », et ensuite ? Espérer que leurs actions locales auront plus d’impact ? Je reconnais à une grande majorité de ces abstentionnistes d’être souvent plus impliqués dans des actions sur le terrain, mais cela n’excuse, ni ne justifie l’abstention.

Sauf à me méprendre, les avancées sociétales et sociales n’ont dû leur concrétisation que par l’implication d’élus qui ont fait inscrire par la loi ces droits dont tous profitent, en allant parfois à l’encontre de l’opinion majoritaire de la société.

Je pourrais être accusé de vouloir culpabiliser les abstentionnistes. Mais ce n’est pas mon intention. Je crois, malgré la pauvreté de l’offre politique actuelle, du débat présidentiel offert, et l’image qu’en donnent certains, il y a matière à y faire un choix. Donc à pouvoir voter.

Pour reprendre Charline Vanhoenacker, chroniqueuse belge sur France Inter - je précise sa nationalité car outre-Quiévrain, le vote est obligatoire - « Un con qui vote aura toujours plus de poids que deux intellectuels qui s’abstiennent ».

Cette trop importante majorité silencieuse veut se faire entendre ? Alors qu’elle vienne voter blanc. Qu’elle pèse par cet acte, et pourquoi ne pas imaginer qu’un jour, elle puisse invalider une candidature car elle serait devenue majoritaire, et ce serait vote reconnu. Je crois que vous en serez d’accord, il faut faire un bûcher des cartes d’électeurs, des bulletins de vote et autres professions de foi qui ne servent pas aux abstentionnistes et jetons-y les. Amen*

*Titre et conclusion librement inspirés, pour la forme, des fatwas de Charb dans Charlie Hebdo


Réagir

Je vous fiche mon billet #13

Publié le: 29 mars 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-cultures/idées
Politique Elections Présidentielles2017
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS