L’espace d’un clip, faisons marche arrière !

lettrepnew-6.jpgPour une majorité de Français, c’était beau, c’était crédible, c’était porteur de changement et d’espoir. Et beaucoup y ont été sensible.

Il ne se doutait pas ce peuple de Gauche quand il a choisi le candidat François Hollande pour conduire la politique de la Nation que cette Gauche allait être aussi « peureuse ».

Il ne savait pas bien sûr que le ministre censé traquer l’évasion et la fraude fiscale se ferait prendre la main dans le sac et mentirait sérieusement à la Représentation nationale.

Le peuple de Gauche pensait qu’une politique de Gauche n’avait aucun point de convergence avec la politique de Droite menée avant l’élection.

Que mener le cap à Gauche, c’était tendre surtout à améliorer profondément la vie des chômeurs, celle des salariés, la vie des jeunes et des petits retraités.

Mener le cap à Gauche cela veut dire qu’il faut améliorer la vie de celles et ceux qui finalement en ont le plus besoin.

Comme l’avait fait remarquer dans le creux de l’oreille de l’intéressé Danielle, l’épouse de François, à Lionel Jospin le soir de sa défaite.

Mais tous ceux qui y ont cru se disent, tous, ou presque avec une pointe de regret, que c’était avant! Qu’une année a passé. Que le mal semble fait. Et que malheureusement, un an après les promesses de 2012, François Hollande 2013, c’est bien dommageable!



Laisser un commentaire